Big Brother Awards 2003

(Services publics, gouvernement, administration). Décerné aux membres d’un gouvernement, hauts fonctionnaires de l’État, élus nationaux, autorités administratives, judiciaires et réglementaires, qui, par leur activité quotidienne ou par une intervention particulière, cherchent à limiter la sphère privée et les droits de l’individu ou à promouvoir la surveillance et le contrôle de personnes.

(Contrôles de proximité, urbanisme, vidéosurveillance). Décerné aux personnes ou institutions qui encouragent les projets d’aménagement de la cité visant, sous couvert de prévention, à contrôler la libre circulation des individus et à traquer leurs habitudes, achats, prestations sociales, opinions ou comportements.

(Entreprises, organismes et institutions privés.) Peuvent être nominées toutes les entreprises et institutions du secteur privé qui, par profit ou simple négligence, méprisent ou violent la sphère privée de leurs employés, de leurs clients ou de tiers, ou toute autre forme de promotion, comme les sociétés qui exportent leur matériel de surveillance dans des régions où les droits de l’individu sont encore plus vulnérables.

Le Prix Spécial du Jury "pour l’ensemble de son oeuvre" est décerné à des personnes ou des institutions qui, par leur activité inlassable ou leur négligence, ont porté atteinte à la sphère privée, facilitant la violation des droits de la personne ou faisant la promotion de la surveillance de l’individu ou des groupes.

Distingue épisodiquement un candidat qui n’a pas obtenu le prix dans sa catégorie mais que le jury tient tout de même à récompenser

Ancienne catégorie (jusqu’en 2004)

L’Orwell UE (remis pour la dernière fois en 2004) visait à désigner la mesure, texte de loi ou personne publique ayant le plus attenté aux libertés fondamentales dans l’Union Européenne

Prix de la vigilance citoyenne
Récompense des personnes, des collectifs ou des projets qui, en luttant et manifestant contre la surveillance arbitraire des individus, se sont engagées de façon exemplaire pour informer le public sur les dérives du traitement automatisé et de l’arme technologique.

  • Pierre Pinard

    Pour son travail de vulgarisation sur la vie privée et la sécurité d’un ordi personnel

  • Michel Bouissou

    Pour son travail d’information et de militantisme afin de défendre la vie privée et la cryptographie

    Prix : Voltaire Domaine : 1. Vie privée, correspondances et données personnelles

  • Les 3 medecins de l’Aube contre Sesam-Vitale

    Ces trois médecins sont entrés en résistance en se déconventionnant de la Sécu pour dénoncer les failles et les dérives de l’informatisation des données de santé.

  • Rene Tregouet, sénateur du Rhone

    Le sénateur René Tregouet s’est distingué cette année en déposant des amendements pro-libertés lors des débats sur la LCEN

    Prix : Voltaire Domaine : 4. Liberté d’expression et d’information

  • I3C et IRIS - Valerie Peugeot et Meryem Marzouki

    Pour leur travail de sensibilisation et de lobbying avant le Sommet Mondial de la Société de l’Information qui s’est tenu Genève en décembre 2003

    Prix : Voltaire Domaine : 4. Liberté d’expression et d’information

  • Chercheurs Pascual, Koch & Danezis (badges SMSI)

    Ont révélé la précense de puces RFID dans les badges de tous les participants au sommet de Genève

    Prix : Voltaire Domaine : 1. Vie privée, correspondances et données personnelles

  • EUCD.info

    Pour son travail de veille sur le droit à la copie privée et des dérives technologiques des ayants-droit de l’industrie culturelle

    Prix : Voltaire Domaine : 4. Liberté d’expression et d’information

  • gagnant 2003 Travailleurs sociaux de l’ADSEA de Savoie et Haute-Savoie

    Le collectif savoyard des éducateurs de rue s’est mis en grève pour dénoncer la volonté de leur hiérarchie de les convertir en indicateurs de police

  • Réseau Migreurop

    Le réseau Migreurop s’est distingué pour dénoncer les dérapages des politiques d’asile en Europe

    Prix : Voltaire Domaine : 2. Liberté de circulation, de rassemblement