Big Brother Awards 2004

(Services publics, gouvernement, administration). Décerné aux membres d’un gouvernement, hauts fonctionnaires de l’État, élus nationaux, autorités administratives, judiciaires et réglementaires, qui, par leur activité quotidienne ou par une intervention particulière, cherchent à limiter la sphère privée et les droits de l’individu ou à promouvoir la surveillance et le contrôle de personnes.

  • gagnant 2004 Députés CLEMENT, LEONARD et FENECH

    Motif principal de la candidature : Ardents promoteurs du placement sous tutelle électronique
    Explications : En février 2004, une première proposition de loi tendant à instaurer des peines minimales en matière de récidive a été proposée par le député Christian Estrosi. Le dispositif proposé alors disait vouloir "adresser un message fort aux délinquants afin de ne plus banaliser la récidive légale". "La commission d’un nouveau délit par un auteur condamné pour des faits de même nature entraînerait une (...)

  • gagnant 2004 Phillipe DOUSTE-BLAZY, ministre de la Santé

    Motif principal de la candidature : Pour l’introduction du « Dossier Médical Personnel » qui met fin à la confidentialité des données de santé et au secret médical
    Explications : Avant d’être homme politique (il est l’actuel ministre des Solidarités, de la Santé et de la Famille), Philippe Douste-Blazy est médecin (professeur à la faculté de médecine Toulouse). A ce titre, il s’est engagé à respecter les principes des textes qui fondent l’éthique médicale.
    Ces textes (le serment d’Hippocrate, le code de (...)

  • Gilles DE ROBIEN, ministre des Transports

    Motif principal de la candidature : pour obliger tout voyageur identifier ses bagages dans l’illusion de lutter contre le terrorisme
    Explications : Gilles de Robien, ministre de l’Equipement, des Transports, de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de la Mer, est nominé en tant qu’auteur d’un rapport préconisant l’identification nominative des bagages des voyageurs dans les transports ferroviaires.
    Ce rapport a motivé, le 22 septembre 2004, un décret du Premier Ministre précisant que les bagages

  • Bureau national du Parti Socialiste

    Motif principal de la candidature : Pour avoir demandé ouvertement un filtrage de l’internet aux frontières
    Explications : Le 19 octobre 2004, le Bureau national du parti socialiste publiait un communiqué demandant de nouveau le filtrage aux frontières de l’internet français : "Il est essentiel de vérifier que les intermédiaires techniques ne donnent pas accès à des sites de téléchargement gratuit, donc illégal, tout particulièrement lorsqu’ils sont hébergés à l’étranger." Le PS justifie cette prise de (...)

  • Dominique PERBEN, Garde des sceaux

    Motif principal de la candidature : Fichier FIJAIS : pistage de simples prévenus et entrave à la réinsertion
    Explications : Dominique Perben, garde des sceaux, primé l’an dernier pour son projet de loi Perben II, est plus particulièrement remarqué cette année pour l’article 16 bis de cette même loi « portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité » du 9 mars 2004.
    Cet article (téléguidé par Nicolas Sarkozy auprès de la Commission du Sénat selon Badinter) crée le fichier judiciaire des (...)

(Entreprises, organismes et institutions privés.) Peuvent être nominées toutes les entreprises et institutions du secteur privé qui, par profit ou simple négligence, méprisent ou violent la sphère privée de leurs employés, de leurs clients ou de tiers, ou toute autre forme de promotion, comme les sociétés qui exportent leur matériel de surveillance dans des régions où les droits de l’individu sont encore plus vulnérables.

  • RATP (Navigo)

    Motif principal de la candidature : Introduit le principe de « l’anonymat payant » dans les pass Navigo
    Explications : La RATP généralise son pass Navigo (Prix Orwell 2001). Munie d’une puce RFID, cette carte enregistre les passages des voyageurs aux validateurs. Mais pour l’obtenir, il faut fournir son nom, prénom, adresse et numéro de téléphone, que la RATP conserve dans son fichier commercial.
    A ceux qui souhaitent continuer à voyager anonymement, la RATP proposera une carte de « voyageur (...)

  • SUGE - police urbaine de la SNCF

    Motif principal de la candidature : Pour l’usage abusif de son fichier des graffeurs
    Explications : La SNCF et sa « police urbaine » (Surveillance générale de la SNCF ou Suge) a trouvé un moyen efficace pour coincer les auteurs de graffitis qui s’en prennent à ses équipements ou à ses bâtiments. Pour être en mesure de coller sur le dos des graffeurs des infractions passées qui n’ont pas été constatées par flagrant délit, l’entreprise s’est constituée une base de données d’images numériques des principales (...)

  • Endemol

    Pour ses menaces de censure d’un site internet indépendant sur la téléréalité, sous le faux prétexte de "concurrence déloyale"

  • gagnant 2004 Société Visiowave

    Spécialiste de systèmes de vidéo-surveillance dans les transports publics, cette filiale de TF1 promet en plus de gaver les usagers d’écrans publicitaires

  • Supermarchés Leclerc et Auchan

    Pour avoir utilisé les fichiers des cartes de fidélité clients pour fliquer leurs employé-e-s

(Contrôles de proximité, urbanisme, vidéosurveillance). Décerné aux personnes ou institutions qui encouragent les projets d’aménagement de la cité visant, sous couvert de prévention, à contrôler la libre circulation des individus et à traquer leurs habitudes, achats, prestations sociales, opinions ou comportements.

« Quand l’atmosphère générale est mauvaise, le langage ne saurait
rester indemne. » George Orwell, La politique et la langue anglaise, 1946.

Créé en 2004, le prix "Novlang" est décerné aux opérations de propagande politique, commerciale, publicitaire, médiatique ou autres ayant pour objet, ou pour effet, d’attenter au droit à la vie privée, d’appeler à moins de libertés, de banaliser la société de surveillance, par leur manipulation du discours sécuritaire, leur stigmatisation de "menaces" opportunistes ou toute autre instrumentalisation du débat public.

L’Orwell UE (remis pour la dernière fois en 2004) visait à désigner la mesure, texte de loi ou personne publique ayant le plus attenté aux libertés fondamentales dans l’Union Européenne

Le Prix Spécial du Jury "pour l’ensemble de son oeuvre" est décerné à des personnes ou des institutions qui, par leur activité inlassable ou leur négligence, ont porté atteinte à la sphère privée, facilitant la violation des droits de la personne ou faisant la promotion de la surveillance de l’individu ou des groupes.

Prix de la vigilance citoyenne
Récompense des personnes, des collectifs ou des projets qui, en luttant et manifestant contre la surveillance arbitraire des individus, se sont engagées de façon exemplaire pour informer le public sur les dérives du traitement automatisé et de l’arme technologique.