Sénateur Charles CECCALDI-RAYNAUD (Puteaux)

Projet de quadrillage de la population avec 350 caméras de vidéosurveillance

Explications : Ancien sénateur-maire de Puteaux, Charles Ceccaldi-Raynaud vient de passer la main à sa fille Joëlle, députée suppléante de Nicolas Sarkozy et nouvellement élue maire de Puteaux.

Il reste conseiller général des Hauts-de-Seine et neuvième maire adjoint de Puteaux, chargé des finances, du logement et du personnel. Au pouvoir depuis trente-cinq ans à Puteaux, il y a pratiqué un népotisme sans égal - au point dernièrement de filtrer l’entrée au conseil municipal.

Le projet de vidéosurveillance de Puteaux a été approuvé en juillet 2004 par le conseil municipal. La première vague prévoit la mise en place de 101 caméras et le dispositif complet porterait sur un total de 350 caméras.

Dans un premier temps, deux postes de supervision sont prévus pour récolter les images : un géré par la Police nationale (surveillance urbaine uniquement), l’autre par la police municipale (rues, bâtiments et parkings publics). Tous deux prévoient d’enregistrer les images, sans préciser la durée de conservation. Le dispositif reposera sur un réseau à fibre optiques. Deux autres postes de surveillance devraient être construits à terme pour tenir compte du parc de 350 caméras.

Le coût du dispositif pour le contribuable a été évalué officiellement à 1 852 133 euros TTC. Le réseau optique devrait coûter 1,5 million d’euros HT.

A noter que le site internet de la mairie ne consacre que quelques lignes à l’appel d’offres sur le projet de vidéosurveillance, approuvé le 16 juillet 2004 :

"Le Conseil, à l’unanimité, prend acte de la décision de la commission d’appel d’offres d’attribuer le marché de maîtrise d’oeuvre pour la mise en oeuvre d’une vidéosurveillance urbaine dans le cadre d’un projet de sécurisation urbaine. Autorise le maire :
- à signer le marché et à le notifier
- à signer l’ordre de service."

Enfin, l’étude de faisabilité a été confiée en 2003 au cabinet AFL Conseil, qui se targue d’une belle brochette de références, notamment en région parisienne et dans les Hauts-de-Seine : http://afl-conseil.com/reference.htm