Big Brother Awards 2000

(Services publics, gouvernement, administration). Décerné aux membres d’un gouvernement, hauts fonctionnaires de l’État, élus nationaux, autorités administratives, judiciaires et réglementaires, qui, par leur activité quotidienne ou par une intervention particulière, cherchent à limiter la sphère privée et les droits de l’individu ou à promouvoir la surveillance et le contrôle de personnes.

  • gagnant 2000 Ministère de l’Intérieur (fichier STIC)

    Pour avoir instauré, maintenu et alimenté ce méga-fichier de police judiciaire, contenant des témoins ou des victimes, sans aucune base légale

  • Caisse nationale de l’assurance maladie (fichier ANAISS)

    La CNAM a mis en place un fichier central qui vise les plus démunis sans se prémunir contre les risques de fuites ou d’abus

  • Direction générale des impôts (interconnexion NIR/Fisc)

    Explications :
    Le ministère des Finances a obtenu dans la loi de finances 1999 le droit de croiser fichiers sociaux (NIR) et fiscaux. Il s’agit d’une mise à jour du funeste projet SAFARI qui avait fait scandale dans les années 70 : le fichier du Numéro d’inscription au répertoire (NIR) - le numéro de sécu - peut être désormais croisé avec ceux du fisc (loi de finances 1999). Une mesure à laquelle s’oppose la Cnil depuis sa création... La Cnil en a réduit la portée dans la rédaction des décrets, mais le (...)

(Entreprises, organismes et institutions privés.) Peuvent être nominées toutes les entreprises et institutions du secteur privé qui, par profit ou simple négligence, méprisent ou violent la sphère privée de leurs employés, de leurs clients ou de tiers, ou toute autre forme de promotion, comme les sociétés qui exportent leur matériel de surveillance dans des régions où les droits de l’individu sont encore plus vulnérables.

Le Prix Spécial du Jury "pour l’ensemble de son oeuvre" est décerné à des personnes ou des institutions qui, par leur activité inlassable ou leur négligence, ont porté atteinte à la sphère privée, facilitant la violation des droits de la personne ou faisant la promotion de la surveillance de l’individu ou des groupes.

Ancienne catégorie (jusqu’en 2004)

(Contrôles de proximité, urbanisme, vidéosurveillance). Décerné aux personnes ou institutions qui encouragent les projets d’aménagement de la cité visant, sous couvert de prévention, à contrôler la libre circulation des individus et à traquer leurs habitudes, achats, prestations sociales, opinions ou comportements.

Prix de la vigilance citoyenne
Récompense des personnes, des collectifs ou des projets qui, en luttant et manifestant contre la surveillance arbitraire des individus, se sont engagées de façon exemplaire pour informer le public sur les dérives du traitement automatisé et de l’arme technologique.

  • prix voltaire 2000 nominés

    Fédération nationale de l’Union des jeunes avocats, contre les dérives du NIR et du STIC
    La députée européenne des Verts Alima Boumedienne-Thiery (travaux sur les données privées extra-UE, Safe harbour, Echelon)
    Association AKAWA pour avoir porté plainte en France contre Echelon
    Collectif Souriez vous êtes filmés, pour ses nombreuses alertes citoyennes de proximité
    Altern, qui a dû fermer plus de 40 000 sites pour refus d’identification préalable des internautes.
    L’associations IRIS, (...)

  • gagnant 2000 Collectif Souriez vous êtes filméEs

    Collectif Souriez vous êtes filmés, pour ses nombreuses alertes citoyennes de proximité