France Telecom

Pour ses pratiques multiples portant sur les fichiers nominatifs et la géolocalisation des GSM

Explications

Pour sa capacité à traiter des fichiers nominatifs les plus variés et les plus intrusifs (des fichiers du téléphone à la localisation des GSM), qui représente potentiellement un danger lorsque cette capacité est concentrée au sein d’une seule entreprise, semi-publique d’ailleurs dans ses activités les plus lucratives. Négligence manifeste à sécuriser avec vigueur les données personnelles traitées sur internet.

A CHARGE

- Articles de presse et communiqués sur les recherches de FT en matière de localisation des téléphones GSM :

1/ Accord avec le suédois Cellpoint (13 juilet 2000) : "The CellPoint technology, which has been tested extensively by France Telecom’s Research and Development department for several months, enables France Telecom Mobiles to offer location services using their existing GSM network without doing any upgrades".

- 2/ Article du mensuel Challenge : "Les entreprises empiètent sur votre vie privée Consommateurs, vous êtes cernés !".

Extraits : "Si France Telecom a déboursé lors du rachat de l’opérateur britannique Orange 44 000 francs par abonné, ce n’est pas tant pour payer les puces et le réseau que pour mieux accéder aux clients de téléphonie mobile. Chaque information sur le consommateur se monnaie, cher. Très cher. Votre profil au bout du fil. Les plus paranos en matière de fidélisation sont les opérateurs de télécommunications. Exemple : France Telecom exige, lorsque vous appelez pour faire installer une ligne fixe, de connaître la date et le lieu de votre naissance - d’après lui pour éviter les fraudes et les mauvais payeurs -, ainsi que votre profession. En cas de refus, vous devez vous déplacer dans une agence. En cas d’acceptation... l’opérateur enrichit gratuitement sa base de données. Lorsque vous appelez une hot-line, l’opérateur en question dispose d’un portrait-robot de vous, quasiment votre profil psychologique. Pis, certains consultants du secteur ont pour mission de mettre au point des systèmes de reconnaissance vocale pour mesurer dans votre voix le degré d’énervement ou d’anxiété ! (...) Demain, ce service (Cellpoint) pourra servir à pister les salariés qui font l’école buissonnière. Ou les époux infidèles."

- Autres pièces a charge :

France Télécom, actionnaire de l’opérateur CTE-Telecom (San SALVADOR), a été condamné par l’organisme de contrôle des

télécommunications local. Motif : écoutes illégales. (http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1147)

Non protection des données personnelles de ses services (Wanadoo pour la messagerie, Voila sur les listes de diffusion) : "Wanadoo laisse une faille dans le courrier de ses abonnés" (http://www.zdnet.fr/actu/tech/a0014101.html), " Voila s’endort : 1

500 mots de passe en clair ", " Voila pleure sur son fichier de 250 000 noms confisqué " (http://www.zdnet.fr/actu/busi/a0013803.html et http://www.zdnet.fr/actu/tech/a0013840.html)