Big Brother Awards 2002

(Contrôles de proximité, urbanisme, vidéosurveillance). Décerné aux personnes ou institutions qui encouragent les projets d’aménagement de la cité visant, sous couvert de prévention, à contrôler la libre circulation des individus et à traquer leurs habitudes, achats, prestations sociales, opinions ou comportements.

  • Ville de Puteaux

    La mairie de Puteaux (92) envisage d’installer en 2003 un systeme de video-surveillance dans toute la ville (101 caméras d’abord, puis jusqu’à 350 plus tard...).
    Le sénateur-maire Ceccaldi-Raynaud s’est distingué par cette seule déclaration (le Figaro, 21/10/2002), laissant échapper sa haute idée du dialogue et de la concertation : "J’exclus de ma consultation ceux qui estiment qu’il ne faut pas de caméras parce que c’est une atteinte à la vie privée. Ce sont des rousseauistes qui s’opposent à la (...)

  • Ville de NIMES

    Le conseil municipal a suivi son maire Jean-Paul FOURRIER dans sa politique de cloisonnement sécuritaire : arrêté anti-mendicité dans le centre-ville et projets d’extension de la vidéosurveillance.
    Son adjoint à la sécurité Richard Tiberino : "Par exemple augmenter les effectifs (de la police municipale) n’a pas été une mince affaire, mais le chiffre de 124 policiers (pour 74 aujourd’hui) sera atteint à la fin de cet été. La société Espace Risk Management (a présenté) le 15 avril un avant-projet pour la (...)

  • Dominique PERBEN et la Municipalité de Châlon-sur-Saone

    Le garde des Sceaux Dominique PERBEN expérimente dans son fief de Châlon un moyen inédit de suivre à la trace les "familles à problèmes" de la France d’en bas...

  • Florent MONTILLOT, maire adjoint d’Orléans

    Inspirateur de la politique sécuritaire de la ville, cet adjoint est un adepte des thèses d’Alain Bauer et des caméras de video-surveillance, pionnier en matière de "couvre-feu" pour les moins de treize ans...

  • gagnant 2002 Gérard COLLOMB et la Municipalité de LYON

    Le maire et son conseil municipal pour leur promotion de la videosurveillance en milieu urbain, la repression des précaires et le recours aux puces RFID dans les transports en commun

  • Maire et Procureur d’Alberville

    Ont organisé et couvert des relevés de plaques de véhicules dans les cités de la ville, pour constituer un fichier soi-disant rudimentaire mais tout à fait illégal

  • Municipalité de Marseille

    Promotion de la videosurveillance en milieu urbain

  • Nicole GOUETA, maire de Colombes

    Promotion de la videosurveillance en milieu urbain

  • Ville de Mulhouse

    Promotion de la videosurveillance en milieu urbain

Ancienne catégorie (jusqu’en 2004)

  • PALLADIUM (Microsoft Corp.)

    Palladium est le prototype du futur système Windows destiné à verouiller l’usage de l’ordinateur pour protéger avant tout les intérêts des industriels et des ayants-droits culturels

  • gagnant 2002 Logiciel Géoprévention / Ville de Roubaix

    Est nominé le logiciel "de système d’Information Géographique (SIG) de prévention de la délinquance et de la tranquillité publique" (sic) de la société Data-Image.
    Nominée pour complicité : la ville de Roubaix.

  • Logiciels aspirateurs de mails

    Les sociétés ABS, Goto Software ou Proxymis Multimédia conçoivent ou distribuent des logiciels de collecte d’adresses emails qui alimentent le spam, procédés dénoncées par la CNIL comme étant déloyaux

  • Carte électronique TECELY (SYTRAL, Lyon)

    Cette carte composée d’une puce RFID permettrait de suivre à la trace les usagers sans qu’ils en soient correctement informés

  • MONEO / Consortium BMS

    Explications : Moneo est une technologie de porte-monnaie électronique mise au point par Billetique Monétique Services, consortium qui regroupe dix banques françaises, FranceTélécom, la RATP et la SNCF. Moneo compterait pourtant 750 000 utilisateurs dans 42 départements et 75 000 commerçant affiliés (60 000 déjà équipés) dont 16 000 en Ile-de-France (10 000 équipés). BMS espère couvrir 60 % du territoire d’ici à la fin de l’année et vise la totalité de la France pour 2003 au lieu de 2004.
    Service « forcé (...)

  • Carte NAVIGO / Sociétés RATP, SNCF, Innovatron

    Nouvelle candidature aux BBA pour ce système de carte électronique du métro parisien, contenant une puce RFID et collectant des infos personnelles dont l’utilisateur n’a pas le pouvoir de s’opposer à leur stockage

  • Securbus / Société Integral Média

    Cette société de Belfort s’est spécialisée dans les solutions de videosurveillance des transports publics

Le Prix Spécial du Jury "pour l’ensemble de son oeuvre" est décerné à des personnes ou des institutions qui, par leur activité inlassable ou leur négligence, ont porté atteinte à la sphère privée, facilitant la violation des droits de la personne ou faisant la promotion de la surveillance de l’individu ou des groupes.

  • gagnant 2002 Alain BAUER (AB Associates)

    Ce personnage influent participe à l’alimentation d’un discours biaisé sur les causes de "l’insécurité" et promotionne grâce à une société privée (AB Associates) les "moyens" de la combattre en promulguants conseils et recommendations, succombant trop souvent aux sirènes de la vidéosurveillance, aux entreprises ou aux collectivités locales.

  • Ministre de l’Intérieur Nicolas SARKOZY

    [verdict jury : exclu pour dopage] — Nicolas Sarkozy est nominé pour l’ensemble de son oeuvre mais peut bien évidemment l’être dans chacune des catégories. Par son seul discours il participe à l’esprit orwellien, la stigmatisation de catégories de populations prises en exemple pour assoir une politique s’apparente à un savant mélange entre les prérogatives du "ministry of Love", le ministère de la peur et de l’ordre, et celui de la Vérité, la désinformation incarnée.

  • GIE Cartes Bancaires

    Explications : L’an passé plus de 5 millions de français ont effectué un règlement par carte bancaire via internet. Pour cette opération, on demande simplement de taper dans les cases idoines d’un formulaire en ligne, le numéro de la carte, sa date d’expiration, le nom du porteur et éventuellement le type de carte.
    On vous dit que c’est maintenant hyper sécurisé et qu’il n’y a plus aucun risque qu’il y ait piratage des informations pendant la transaction, que les messages sensibles qui s’échangent entre (...)

(Services publics, gouvernement, administration). Décerné aux membres d’un gouvernement, hauts fonctionnaires de l’État, élus nationaux, autorités administratives, judiciaires et réglementaires, qui, par leur activité quotidienne ou par une intervention particulière, cherchent à limiter la sphère privée et les droits de l’individu ou à promouvoir la surveillance et le contrôle de personnes.

  • Député Christian ESTROSI

    Christian Estrosi, député des Alpes-Maritimes et rapporteur du projet de Loi Pour la Sécurité Intérieure (PLSI) pour la Commission des lois de l’AN, sélectionné pour ses propositions d’amendements au PLSI, lesquels ont contribué à durcir encore les mesures déjà attentatoires aux libertés.

  • Conseil supérieur de la propriété artistique (CSPLA)

    Le Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique (CSPLA) est sélectionné aux BBA pour sa contribution zélée au projet de loi « relatif au droit d’auteur et aux droits voisins dans la société de l’information », implémentant la directive EUCD très contestée. (Voir aussi dossier "Palladium")

  • gagnant 2002 Ministres Jack LANG et Xavier DARCOS

    Les deux ministres ont contribué à l’installation et à l’exploitation du logiciel SIGNA. Jack Lang pour avoir commandité et mis en oeuvre ce logiciel de recensement des "violences scolaires" à partir duquel sont produites des soi-disantes "statistiques ; son successeur Xavier Darcos, ministre délégué à l’enseignement scolaire (secondé par Nicolas Sarkosy), s’en est servi pour légitimer la mise en œuvre de mesures sécuritaires et de dispositifs de surveillance en milieu scolaire.

  • Procureur DINTILHAC et juge BRUGUIERES

    Ces deux hauts-magistrats ont sciemment dérogé à la règle en vigueur dans la magistrature, c’est à dire d’exclure du champs des écoutes les professions garantes de la liberté d’expression et du droit de la défense, les avocats et les journalistes.

(Entreprises, organismes et institutions privés.) Peuvent être nominées toutes les entreprises et institutions du secteur privé qui, par profit ou simple négligence, méprisent ou violent la sphère privée de leurs employés, de leurs clients ou de tiers, ou toute autre forme de promotion, comme les sociétés qui exportent leur matériel de surveillance dans des régions où les droits de l’individu sont encore plus vulnérables.

  • Agence ADAPI

    Cet organisme privé, bras judiciaire des éditeurs de logiciels en France, veut imposer ses controles aux utilisateurs sans etre mandaté par la justice.

  • ATOS Origin

    Explications : La société de services informatiques Atos assure la maîtrise d’œuvre, la conception et la réalisation, du Système Central d’Information Schengen (C-SIS) projet de plus de 30 années-hommes, en partenariat avec IBM et CSC.
    Le SIS II doit permettre entre autre de ficher et d’arrêter aux frontières les immigrés dits "illégaux", les réfugiés politiques, les demandeurs de visas ainsi que les "fauteurs de troubles" en particulier lors des sommets internationaux.
    Juillet 1998, le Ministère de (...)

  • BNP Protection Habitat

    Promotionne et commercialise des systèmes d’alarme et de télésurveillance des habitations, cette société est nominée pour son discours commercial insidieux qui conduit à banaliser l’idée de l’ultrasurveillance auprès des citoyens.

  • gagnant 2002 Groupe Carrefour / France Express Recouvrement

    Fait une chasse discriminatoire aux clients impayés en menaçant les étrangers de saisir leurs titres de séjour

  • La POSTE (Plateforme de tri de Sénart)

    Explications : Sur la plateforme routière (PFR) de Sénard, le dernier centre de tri "industriel" de La POSTE en région parisienne, les agents sont suivi à la trace et assignés à porter un badge sans contact nécessaire pour passer toutes les portes. Dispositif développé sous pretexte de risques d’intrusions de "personnes étrangères au service"...
    Badge sans contact nominatif servant de carte professionnelle, doté d’une puce électronique avec photo numérique de l’agent.
    Carte insérée dans un brassard (...)

  • NOOS / Lyonnaise Communications

    Refus persistant d’autoriser l’accès d’un client à ses données personnelles.

  • Société AVESTA

    Vaillant promoteur de la géolocalisation des individus

  • Thales Identification

    Explications : La société THALES Identification, membre du conglomérat d’électronique de défense Thales (ex-Thomson CSF), est fier d’apporter à la dictarure de Pékin la technologie qui va servir de base à la plus grande base de donnée nominative de la planète. Cette nomination illustre de manière flagrante les cas de transferts technologiques servant d’outuils d’oppression et de contrôle des populations dans des pays ouvertement liberticides.
    "Thales Identification, dont les technologies sont issues de (...)

Prix de la vigilance citoyenne
Récompense des personnes, des collectifs ou des projets qui, en luttant et manifestant contre la surveillance arbitraire des individus, se sont engagées de façon exemplaire pour informer le public sur les dérives du traitement automatisé et de l’arme technologique.

  • gagnant 2002 Ex-aequo Act Up Paris

    Défense des droits et des libertés des malades et des précaires, milite contre les brevets sur le vivant des multinationales du médicament

  • Syndicat CFDT de Savoie

    Pour avoir dénoncé publiquement un fichage discriminatoire illégal opéré par la mairie d’Alberville

  • Kitetoa.com

    Explications : Pour leur travail de veille et de médiatisation des atteintes répétées à la Loi Informatique et Libertés de la part d’organismes publics et privés ayant vocation à les protéger de toute forme d’intrusion. En 2002 l’équipe a même gagné son procès contre les magasins Tati l’accusant de "vol" de bases de données.

  • gagnant 2002 Ex-aequo No-Log - Globenet

    No-log est un service de webmail qui protège les logs de connexion des utiliateurs

  • UFC Que Choisir

    Pour son combat contre le porte-monnaie électronique Moneo et pour le respect du principe de "copie privée" vis à vis des échanges de musique sur internet

  • Collectif T.C.L de Lyon

    Pour sa dénonciation constante de la politique sécuritaire de l’agglomération lyonnaise et notamment dans les transports

  • gagnant 2002 Ex-aequo Collectif R.A.T.P. de Paris

    Pour militer contre la repression dans le métro et proposer un modèle économique alternatif aux transports payants

  • gagnant 2002 Ex-aequo GISTI

    Pour son combat en faveur du droit des immigrés et des sans-papiers et contre le fichage Schengen en Europe

  • Collectif Non Big Brother, Lyon

    Pour son incessant travail d’information sur la vidéosurveillance à Lyon et ses actions pour dénoncer la repression des précaires

  • Opération SIS II - No Border/ D-Sec

    Pour ses actions de mobilisation et d’information pour dénoncer le fichage du système SIS (fichier Schengen)

  • Association IRIS

    Cette association a porté plainte cntre la France devant les instances européennes après le vote en novembre 2001 de la LSQ

  • gagnant 2002 Ex-aequo Collectif CLARIS

    Ce groupe de sociologues fait un important travail de ré-information autour des discours politico-médiatiques sur l’insécurité et la délinquance

  • Collectif Les mots sont importants

    Pour son travail de veille sur les mythes et les amalgames sécuritaires