Sagem : kits mobiles OLOSP et BSV 2000

Pour ses technologies de surveillance embarquée et de "tracking" des individus

Sagem, qui s’est déjà illustré en qualité de fournisseur numéro un, y compris pour des pays totalitaires (Chine, pays du Golfe, etc.), de systèmes intégrés de contrôle biométrique (AFIS - empreintes digitales), est nominé cette année pour ses technologies de surveillance embarquée et de "tracking" des individus, que l’entreprise tel a vanté lors du dernier salon Milipol (novembre 2003).

- La "plate-fome gyrostabilisée OLOSP" est un système de vision nocturne destiné aux garde-frontières et aux garde-côtes en mouvement. Le "must" pour la chasse aux boat-people exténués après des jours de traversée périlleuse. Selon la plaquette de la compagnie, ce système, présenté comme "spécialement dédié à la surveillance terrestre et côtière, ainsi qu’à l’identification à longue distance", "permet l’observation et la visée, de jour comme de nuit" ; le "traitement en temps réel" des données est "assuré par un centre de commande mobile (via PC portable), images transmises par liason haute-fréquence", etc. Selon Sagem, ces plates-formes sont "utilisées dans plusieurs pays sur tous types de porteurs, hélicos, drones, ballons d’observation, avions ou navires d’observation". (1)

- Le BSV 2000 est présenté comme un "système d’observation mobile à longue portée", conçu pour la surveillance "en toute discrétion" des frontières, des côtes et des "zones sensibles". Très pratique pour traquer les réfugiés... "Monté sur mat téléscopique", le système comprend une caméra électronique, "télécommandée à bord du véhicule ou à distance".

Sagem se vante d’avoir vendu ce système "à plus de 100 unités" à "différentes forces de sécurité dont celle de l’Arabie Saoudite".