Sélection 2007 des BBA : le concours de beauté est ouvert !

La sélection 2007/2008 et la liste des membres du jury

Paris, 17 mars 2008 — Les Big Brother Awards, décernés dans une quinzaine de pays, sont la seule cérémonie dont l’objectif est de ne plus avoir raison
d’être, et de disparaître. Las : ministres, élus locaux, hauts fonctionnaires,
lobbies, grands patrons ou petits chefs d’entreprises... pour la huitième année
consécutive, les candidatures aux désormais traditionnels prix Orwell, remis
aux plus honorables promoteurs de la société de surveillance, n’ont pas manqué cette année.

Nous avons donc le regret de vous annoncer la publication de la liste des
nominés sur notre site web. La 8e Orwell Party, notre cérémonie de remise des
prix, aura lieu quant à elle le vendredi 21 mars prochain, à Confluences, à
Paris. Elle sera aussi retransmise en direct sur l’internet, et débutera, à
19h, par la troisième édition des "Ecrans sécuritaires", projection de courts
métrages agréée par notre "ministère de la Vérité".

Conformément à la tradition de Privacy International, qui chapeaute la
quinzaine de BBA décernés dans le monde entier, c’est un jury de personnes
qualifiées qui va départager les candidats. Cette année le jury des BBA
réunit :

- Laurent Bonelli, sociologue et membre de la revue Culture et Conflits
- Eric Charmes, sociologue et urbaniste
- David Dufresne, journaliste et documentariste
- Théodora Fragiadakis et Ulysse Richard, membres du Comité d’action
lycéen (lycée Maurice Ravel, Paris)
- Hélène Franco et Gilles Sainati, magistrats, membres du Syndicat de la
magistrature
- Pierre Muller, président de l’association Ordinateurs-de-vote.org
(Prix Voltaire BBA 2006)
- Kiki Picasso, graphiste, peintre et vidéaste, membre du collectif Un
regard moderne
- Maurice Rajsfus, co-fondateur de l’Observatoire des Libertés Publiques
et du bulletin Que fait la police ?
- Jacques Testart, biologiste et président de la Fondation Sciences
citoyennes

La sélection

Liste à consulter dans son intégralité

La trentaine de candidats finalement retenus par l’équipe de sélection — composée
de journalistes et militants des droits de l’homme — ont marqué l’année 2007
par leurs atteintes à la vie privée ou leur zèle à faire la promotion de
politiques sécuritaires ou de technologies de surveillance.

On y trouve un certain nombre de multirécidivistes bien connus de nos
services, comme les ministères de l’Intérieur (pour son hyperactivité en
matière de vidéosurveillance), de la Santé (pour l’inénarrable DMP) et de
l’Education (pour le très décrié fichier Base Elèves), mais aussi ceux de
l’Immigration et de l’identité nationale (pour sa chasse aux sans-papiers et
son fichier Eloi), ainsi que le ministère de la Culture (pour la constance
avec laquelle il veut "fliquer" les internautes)...

On y trouve également deux grandes juridictions de l’Etat, dont le Conseil Constitutionnel (pour sa validation du
principe de la "rétention de sûreté"), Denis Olivennes, PDG de la FNAC et
auteur d’une "mission" sur le "piratage" (pour sa promotion du filtrage de
l’internet et de la répression de type "antiterroriste" des internautes), des fabricants de drônes d’espionnage des populations, un
hôpital qui veut ficher ses patients au moyen de bracelets électroniques, des
hauts-fonctionnaires qui prônent la délation, une mairie (Neuilly Plaisance)
qui introduit la biométrie en crèche, une autre (Asnières) pour fichage de ses
électeurs en fonction de leurs origines ethniques...

Au rayon des nouveaux venus, plusieurs médias : l’émission "Envoyé Spécial"
sur France 2, pour un reportage "embedded" mais surtout propagandiste sur
l’expulsion des sans papiers, TF1 (pour "l’ensemble de son oeuvre"), et Google
Inc. pour sa mise en place d’une véritable "big brotherisation" de la société ; et au rayon des nouveaux "terrains d’expérimentation" : l’université, avec un président qui prend son campus pour un laboratoire sécuritaire, et un consortium bancaire qui est parvenu à imposer aux étudiants son système Monéo.

Sont aussi nommés quelques collectifs et associations qui se sont élevés
contre les technologies et politiques de contrôle sécuritaire. Ces candidats
aux Prix Voltaire se sont distingués en matière de lutte contre la
vidéosurveillance ou le fichage ADN, contre l’installation de systèmes
biométriques à l’école, le "puçage" RFiD des animaux ou bien encore celui des
patients, dans les hôpitaux.

Orwell Party

Rendez-vous (ou, plutôt, et si vous nous le permettez, "rendons-nous") à
l’Orwell Party ce vendredi 21 mars 2008 pour les BBA 2007 :

- 19h : Les Écrans sécuritaires (*), projections de courts-métrages de fiction ou
documentaires sur la montée en puissance de la société de surveillance
- 20h : défilé de mode sécuritaire du collectif Art is not dead
(http://www.artisnotdead.fr)
- 20h30 : 8e cérémonie des Big Brother Awards, édition 2007, retransmise en
direct sur l’internet.

Lieu : Confluences (Maison des arts urbains) : 190 Bd de Charonne, 75020 Paris
(M° Ph. Auguste/A. Dumas). Bar sur place. PLAF (participation libre aux frais)
suggérée à l’entrée ou à la sortie.
Avec Regarde à vue (régie vidéo, réalisation), Teleplaisance (streaming), les Danseuses de l’Est parisien (service d’ordre et de tranquillité) et tout l’équipe de Confluences.

P.-S.

(*) Au programme de cette projection :
- « 39 » de François Grandjacques (2006. 1’59).
- « Remonte tes chaussettes » de Niels Adde pour La Cause (2006. 3’32).
- « Un réseau de résistance #3 » de Agathe Dreyfus & Christine Gabory pour "360° et même plus" (2007. 7’52).
- « 30 » de François Grandjacques (2007. 1’30)
- « Juda » de Niels Adde pour La Cause (2005. 12’14).
- « Life 2.0 » de Manukéo (2007. 4’50)
- « Lundi » de Charly Dupuis, Benjamin Choisnard et Pierre Gouëset. (2007. 1’36)
- « Mardi » de Charly Dupuis, Benjamin Choisnard et Pierre Gouëset. (2008. 3’51)
- « 29 » de François Grandjacques (2007. 2’57).
- « NY, The Lost Civilization » de Dylan McNeil / Eden (1996. 18’06)
- « La France brûle » de Marijane Miracle (2007. 3’18)
- « Les éditions Jourgeuil » de Niels Adde pour La Cause (2006. 0’47)
- « 46 » de François Grandjacques (2007. 1’02)