Auchan et sa banque Accord

Pour leur expérimentation d’un nouvel identifiant biométrique aussi inutile que potentiellement nuisible pour la vie privée.

La Banque Accord, filiale du Groupe Auchan, expérimente dans quelques supermarchés un nouveau dispositif de paiement permettant aux clients d’être identifier et de régler leurs achats grâce au réseau veineux du doigt. Bien que les cartes à puce et leur code rendent ce genre de dispositif totalement inutile, Accord a obtenu l’autorisation de la CNIL pour tester le système pendant six mois.

Pour la CNIL, l’utilisation de cette technologie est "proportionnée et conforme aux préconisations en matière de biométrie. Le réseau veineux est considéré, en l’état de la technologie, comme une biométrie "sans trace", c’est-à-dire non susceptible d’être captée à l’insu de la personne". Le projet ne prévoit certes pour le moment pas de base centralisée de données biométriques (le gabarit du réseau veineux estconservé sur la carte bancaire du client) et ne recourir qu’aux volontaires. Mais le danger, si la base était ultérieurement centralisée, est d’autoriser la constitution d’une base d’empreintes individuelles gigantesque (à la hauteur de la clientèle des Auchan et filiales), un vrai trésor au seul bénéfice d’Auchan.

Le dispositif, une fois de plus, éduque les consommateurs à s’identifier sans sourciller. Et il pourrait également donner l’idée à quelques prêts-à-tout de couper des doigts pour s’offrir un chariot plein. Même si le doigt une fois coupé ne peut plus servir de sésame.

- http://www.cnil.fr/la-cnil/actu-cni...
- http://www.01net.com/editorial/5148...