Xavier Heusghen, vice-président de Visiowave

Le responsable a trouvé un atout louable pour disséminer ses logiciels de vidéo "intelligents" : sauver la vie aux suicidaires...

Les technologies de surveillance entrent souvent par la petite porte. On nous les vend maintenant comme étant utiles pour veiller sur les enfants, ou pour aider les personnes agées.

Xavier Heusghen, vice-président marketing de Visiowave (déjà primé aux BBA 2004) a trouvé un nouvel atout social pour les modules de traitement "intelligents" d’images que la société installe dans les métros des capitales - et demain, CQFD, un peu partout dans la cité :

"On peut imaginer que dès lors que l’on arrive à modéliser le comportement d’une personne suicidaire - des hésitations, des allers retours vers le quai - alors il sera possible grâce à de l’analyse d’images, qui consiste finalement à comparer le comportement réel des gens avec ces modèles théoriques, de détecter une personne suicidaire."

En 2005, Visiowave est toujours sous les feux de la rampe, même si son "propriétaire" a changé : TF1 a revendu ses parts (80%) au conglomérat américain General Electric.

P.-S.

- Cf Interview vidéo de Xavier Heusghen :

http://www.nouvo.ch/93-1

- Se reporter aussi au dossier Visiowave des BBA 2004