Sommaire

Edition 2013 {JPEG}

La dernière édition des Big Brother Awards France a eu lieu le 26 Juin 2013 à la Parole Errante (Montreuil)

Lors de cette soirée, les Prix Orwell 2013 sanctionnant les pires atteintes à la vie privée et aux libertés ont été dévoilés. Les gagnants de l’année sont :

Orwell Localité
Le Conseil général de Seine-Saint-Denis pour le recueil décomplexé de données personnelles des « usagers » qui se présentent au service social.

Orwell Exécuteurs des basses oeuvres
Deux candidats ex aequo. La Direction centrale de la police aux frontières pour l’expulsion des jeunes étrangers sur la base de tests osseux humiliants, discriminatoires et invalidés par le corps médical. Jean-François Cordet, ex-directeur général de l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) pour un tri sélectif qui ne laisse pas d’empreintes.

Mention spéciale Bentham
Paul Landauer, un artisan zélé de l’urbanisme et de l’architecture sécuritaires.

Orwell Novlang
Orange Préférences pour avoir voulu mettre en place des outils de DPI (Deep Packet Inspection) de surveillance des activités internet privées de ses abonnés, sous couvert de leur proposer de meilleures publicités ou services.

Orwell Entreprise
Le GIE cartes bancaires pour avoir sciemment laissé un système non sécurisé NFC sur nos cartes bancaires.

Mention spéciale “Flicage des Salariés”
Conforama, Ikea, Castorama et Elior pour le flicage, plus ou moins inventif, de leurs salariés.

Orwell Etat & Elus
Marielle Gallo, députée UE, pour son acharnement à faire passer les entreprises avant nos données personnelles.

Voltaire
Isabelle de Léon, agent au Pôle Emploi pour refus de participer à une formation au contrôle des papiers d’identité des demandeurs d’emplois.

Orwell Ensemble de son oeuvre
Philippe Vannier, PDG de Bull, et son associé Stéphane Saliès, pour disséminer des technologie de surveillance de masse dans des pays qui peuvent ainsi réprimer leurs populations.

Le Prism du Jury
A la dernière minute, le dossier PRISM, très discuté, a été disqualifié pour dopage.

Le jury, cette année, était composé de :
- Christine Tréguier, journaliste à Politis.fr
- Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de La Quadrature du Net
- Françoise Martres, présidente du syndicat de la magistrature
- Fabrice Epelboin, journaliste à Reflets.info
- Jean-Marc Manach, rédacteur en chef de l’émission le Vinvinteur (France 5)
- Pascal Schmitt, co-fondateur du collectif d’artistes les Virtualistes
- Xavier de La Porte, producteur de l’émission Place de la toile (France Culture)
- Jérôme Thorel, journaliste à Reflets.info et auteur d’ "Attentifs ensemble !"
- Benjamin Bayart, président de la Fédération FDN French Data Network

La vidéo de la cérémonie est disponible ici.


Les Big Brother Awards sont organisés par l’association Privacy France (lire ici) et parrainés par l’ONG Privacy International. Chaque année des Big Brother Awards sont décernés dans une dizaine de pays (voir ici la liste des prochaines cérémonies).

Pour aller plus loin, procurez-vous notre ouvrage collectif paru en octobre 2008, "Les surveillants surveillés" (éditions Zones / La Découverte).

Pour rester informé régulièrement : abonnez-vous à la newsletter des BBA France et/ou à la revue de presse quotidienne "informatique & surveillance" animée par les membres de Privacy France.

Pour toute demande vous pouvez nous joindre en utilisant notre nouvelle adresse électronique (mailto:contact (at) bigbrotherawards.fr ou par courrier postal (Privacy France, 12 r. Riquet, 75019 Paris).