En librairie, le premier rapport annuel des BBA

« Les meilleurs livres sont ceux qui racontent ce que l’on sait déjà. »
George Orwell, 1984.

Hasard du calendrier... Alors que le 16 octobre, jour de la Sainte Edwige, s’organise partout en France une journée nationale de mobilisation contre la dernière tentative du gouvernement de ficher la population sur simple présomption, le même jour sort en librairie le premier rapport annuel de notre modeste organisation (éditions Zones / La Découverte).

Cet ouvrage récapitule dix ans d’action des Big Brother Awards, en France comme à l’étranger — la toute première cérémonie a eu lieu à Londres fin octobre 1998. Il revient sur tous les prix décernés par l’édition française, dresse un bilan des tendances de l’année 2007, se penche aussi sur l’influence de politiques internationales dans la surveillance globalisée et détaille les derniers palmarès de nos collègues des BBA dans le monde.

Ce livre offre en outre une "Petite anthologie des lois sécuritaires", une liste exhaustive des principales atteintes aux droits fondamentaux contenues dans une quinzaine de textes de lois adoptés depuis 2001, de la Loi pour la sécurité quotidienne à la dernière loi sur l’immigration de novembre 2007.

Préfacé par l’historien Maurice Rajsfus (Observatoire des libertés publiques, président du jury de la dernière édition des BBA), ce rapport annuel comporte des rubriques thématiques rédigées par des personnalités ou des collectifs, anciens membres du jury ou observateurs éclairés de la société de surveillance : Loic Wacquant, Jacques Testart, David Dufresne, Jean-Jacques Gandini, François Nadiras, ainsi que que le Collectif national contre la délation, les associations Souriez vous êtes filméEs et Acis-Vipi.

Les auteurs sont cinq membres de l’organisation des BBA en France : J.-P. Garnier, A.-L. Martenot, J.-M. Manach, J. Thorel et C. Tréguier.

- « Big Brother Awards - Les Surveillants surveillés », Ed. ZONES / La Découverte, 192 pages, 13€, dans toutes les bonnes librairies.
- Un ouvrage diffusé en consultation libre — licence Creative Commons — sur le site de l’éditeur (bientôt ici même sur le notre), en espérant que vous choisirez d’acquérir cet ouvrage en guise de soutien aux BBA.

Mobilisation contre Edvige 2 et tous les fichiers policiers

Ce 16 octobre, dans plus de 50 départements, des Collectifs locaux organisent des rassemblements pour protester contre "EDVIRSP", alias EDVIGE 2 (voir la carte de France des actions et les tracts préparés localement), le plus souvent devant les préfectures, avec
remise de fiches individuelles de renseignement symboliques "pour
faciliter le travail de la Police". Télécharger cette EDFICHE et faites la remplir par vos collègues ou amis...

A Paris, le Collectif "NON à EDVIGE" appelle à un rassemblement à 18
heures Place Edouard HERRIOT, avec prise de parole de
personnalités (dont Maurice Rajsfus) et des responsables du Collectif,
suivi d’une Marche en direction de Matignon où une délégation demandera à être reçue par le Premier Ministre, signataire des décrets contestés.

Ce 16 octobre, c’est aussi la 30ème réunion annuelle des CNIL de l’Union européenne (Privacy Conference), réunie au siège du Conseil de l’Europe à Strasbourg. Le fondateur de Privacy International, Simon Davies, a jeté un froid en axant son discours sur les camps de rétention, alors que les commissaires auraient préféré ne parler que de la vie privée sur l’internet (sondage à l’appui...) et des incroyables dangers du monde virtuel.

Si vous êtes sur place à Strasbourg, rejoignez le cortège anti- fichiers :
- 12h : rendez-vous place Kléber pour une marche vers la préfecture afin de remettre les fausses fiches.
- 17h00 : rassemblement devant le Conseil de l’Europe en présence de la fanfare d’Attac. (Tract à télécharger)