CANDIDATS 2010


Orwell Etat & Elus

Caisse nationale de l’assurance maladie (fichier ANAISS) La CNAM a mis en place un fichier central qui vise les plus démunis sans se prémunir contre les risques de fuites ou d'abus

Carte d’identité biométrique INES Ce projet de carte électronique à puce RFID et contenant 2 identifiants biométriques, dénoncé par toutes les organisations de défense des droits de l'homme, aurait dû être obligatoire

Conseil de la propriete littéraire & artistique (CSPLA) A repris son compte les propositions liberticides des grands groupes de l'industrie culturelle

Conseil supérieur de la propriété artistique (CSPLA) Le Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique (CSPLA) est sélectionné aux BBA pour sa contribution zélée au projet de loi «relatif au droit d'auteur et aux droits voisins dans la société de l'information», implémentant la directive EUCD très contestée. (Voir aussi dossier "Palladium")

Décret sur l’accès aux dossiers fiscaux des chomeurs Les ministres Jean-Louis BORLOO et Gérard LARCHER ont autorisé, via un décret paru le 24 décembre (!), les agents du ministère du travail à avoir accès aux données fiscales des chomeurs en cas de "présomption de fraude"

Député Christian ESTROSI Christian Estrosi, député des Alpes-Maritimes et rapporteur du projet de Loi Pour la Sécurité Intérieure (PLSI) pour la Commission des lois de l'AN, sélectionné pour ses propositions d'amendements au PLSI, lesquels ont contribué à durcir encore les mesures déjà attentatoires aux libertés.



Dominique Perben et Nicolas Sarkozy (loi Perben II) Duo de choc ayant planché sur la loi dite Perben II qui rogne encore plus la présomption d'innocence et le droit de la défense


Elise, operation du Min. de l’Interieur / La Poste Pour avoir hativement et abusivement utilisé et laissé utiliser le fichier des changements d'adresse pour une finalité autre que celle à laquelle ce fichier est destiné - à savoir l'inscription sur les listes électorales des personnes ayant déménagé

Eric Besson, ministre de l’Immigration Pour avoir durci les quotas d'expulsions, refusé de mettre à l'abri des poursuites les personnes qui aident les migrants, et pour vouloir contourner le juge des libertés afin de bafouer les droits des migrants lors de procédures d'expulsion expéditives.

Fichier "RIM-Psy" du ministère de la Santé La généralisation du fichier nominatif "RIM-Psy", qui recense les personnes ayant eu affaire à une structure de psychiatrie, n'est pas anonymisé à la source et risque donc de devenir un outil de contrôle rêvé pour un gouvernement engagé dans un traitement répressif des malades mentaux

Frédéric Mitterrand, Christine Albanel, ministres de la Culture, et leur exécuteur Frank Riester Nicolas Sarkozy en ayant fait un cassus belli, Christine Albanel, puis Frédéric Mitterrand, et Frank Riester, ont ardemment défendu la loi Création et Internet qui, sous couvert de défendre les droits d'auteur, veut obliger tous les internautes à installer un mouchard (payant) sur leurs ordinateurs.

G. de Robien - Ministère de l’Education (fichier "base élèves") Ce fichier nominatif destiné aux élèves de la maternelle à la primaire (3 à 10 ans!), première maillon du fichage républicain, est déployé avec zèle par les services de l'éducation nationale malgré le risque évident de fuites et d'utilisation abusive notamment par les services de police ou d'immigration.
1-->
GIE Sesam-Vitale / CNAM-TS / Ministre des Affaires sociales Le GIE et ses complices sont les maîtres d'oeuvre de l'informatisation des données de santé, processus opaque et obligatoire où le citoyen est mis devant le fait accompli sans qu'il puisse maîtriser lui-même le sort de ses données privées les plus intimes. +Orwell Ensemble de son Oeuvre


Guide "Tour de France des collèges" (peer-to-peer) Le ministère de l'éducation nationale, avec celui de la Culture, tente de convertir dès la primaire l'enfant en consommateur, en le privant de son droit d'accès à la culture tout en niant le droit à la copie privée

Hervé Masurel, délégué interministériel à la ville Pour son zèle à faciliter le déploiement massif de la vidéosurveillance

Jacques Lebrot, sous-préfet à la sécurité de Seine-St-Denis Ce haut fonctionnaire a usé et abusé de son droit d'accès aux fichiers de police pour priver d'emploi plusieurs milliers de salariés, violant leur présomption d'innocence sur la base de pratiques clairement discriminatoires.

Jean Marie Bockel, secrétaire d’État à la Justice Pour s'être employé à vider de sa substance la proposition de loi sur le respect de la vie privée à heure du numérique, et avoir totalement oublié que sa mission, en tant que secrétaire d'état, est de servir la justice... et les libertés.

Jean-Michel Charpin, Directeur de l’Insee (INES) Le Directeur Général de l'Insee a accepté de participer à la mise en place de l'opération INES (Identité Nationale Electronique Sécurisée) en modifiant le contenu du répertoire des personnes, le RNIPP, et en créant un lien direct avec le Ministère de l'Intérieur.

L’Assemblée des Français de l’étranger Pour avoir superbement ignoré les trois rapports indépendants dénonçant les travers et dangers du vote par l'internet qu'elle avait mis en place le 18 juin 2005.

La Cour de Cassation Pour avoir, dans un arrêt, validé les écoutes téléphoniques opérées sur des avocats

La Gendarmerie nationale Lors du sommet du G8 d'Evian en juin, la direction de la gendarmerie nationale a testé en grandeur nature un arsenal de guerre électronique sur des manifestants civils

Le "fichier H1N1" de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé Pour avoir créé un giga-fichier recensant les données personnelles et de santé de la totalité de la population française vaccinée... comme non vaccinée, sans se soucier des possibles conséquences si ces données tombent en de mauvaises mains, comme celles de ... ses amis les laboratoires.? Avec l'aimable participation de la CNIL et de la CNAMTS. +Mention spéciale fichiers

Le Conseil constitutionnel Pour avoir validé le principe de la "rétention de sûreté". Le CC n'a manifestement pas joué son rôle de garant des institutions, seul recours juridique face à un gouvernement qui n'a de cesse de bafouer les principes fondamentaux de l'Etat de droit

Le Conseil d’État Pour avoir, en validant le principe de surveiller les adresses IP, renversé une jurisprudence et considéré qu'il était légal pour les sociétés d'auteurs comme la Sacem de ficher les internautes suspectés de piratage, ce qui a permis à la CNIL de reconsidérer sa position


Le fichier RNCPS et le ministère du Budget Sous couvert de lutte contre la fraude aux prestations sociales, Eric Woerth veut créer un fichier central qui remet au goût du jour le funeste "projet Safari" des années 70, menant à l'interconnexion massive des bases de données avec le NIR comme identifiant unique




Les CAF : "reduction sociale telephonique" Pour le programme "Réduction sociale téléphonique"

Les fichiers de l’Education nationale (Xavier Darcos, Luc Chatel) Jamais une administration n'avait accumulé en si peu de temps de nouveaux fichiers nominatifs, de Base élèves (dès 3 ans) au "livret de compétences", en passant par ceux qui "décrochent" du système éducatif... +Mention spéciale fichiers

Les fichiers sociaux d’Eric Woerth et Martin Hirsch Qu'il soit au Budget ou au "Travail et à la Solidarité", le cheval de bataille d'Eric Woerth reste la "lutte contre la fraude", facteur de "cohésion sociale" et facteur d'interconnection massive des fichiers sociaux. Il a été aidé par Martin Hirsch et son colossal fichier de la précarité @RSA +Mention spéciale fichiers

M. Douste-Blazy - maire de Toulouse M. Le maire a utilisé à des fins électorales un fichier administratif de parents d'élèves - et a été condamné pour cela par la justice


Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Interieur puis de la Justice Pour valider sa proposer de tripler le nombre de caméras de vidéosurveillance, MAM a commandé un rapport dont l'objectif n'était pas de mesurer leur efficacité, mais de le démontrer. Quant à sa loi de programmation sur la sécurité, elle permettra de censurer toute "{atteinte à la réputation}" faite sur le Net, mais également d'espionner les internautes coupables de délits de solidarité.

Ministère de l’Intérieur (fichier STIC) Pour avoir instauré, maintenu et alimenté ce méga-fichier de police judiciaire, contenant des témoins ou des victimes, sans aucune base légale

Ministère de la Défense Pour avoir trop longtemps hésité à rendre publics ses propres moyens d'interceptions sauvages des communications privées passant par satellite

Ministère de la Justice - Administration pénitentiaire Considérant que "Peut etre nominée à un Big Brother Award toute institution ou personne, physique ou morale, s'étant distinguée par son mépris du droit fondamental à la protection de la sphère privée", le ministère de la Justice failli à sa mission de garantir aux détenus l'entier exercice de leurs droits dans leur vie privée et familiale, leurs correspondances, en matière de promiscuité sociale et sanitaire qui brise l'anonymat et la dignité de l'individu; et la Pénitentiaire s'oriente aussi vers un mode de prisons privées dotées des dernières technologies de surveillance, éliminant le rapport humain et laissant la machine faire le tri.

Ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie Pour son hyperactivité dans le domaine de la vidéosurveillance : MAM c'est trois fois plus de caméras sur la voie publique, des caméras aux péages d'autoroute et des caméras sur des drônes pour réprimer les banlieues.

Ministre de la santé Xavier Bertrand Nommé ministre de la santé pour appliquer une réforme de l'assurance-maladie obligatoire uniquement axée sur une politique du moindre coût, mettant en péril l'intimité des données de santé.

Ministre de l’immigration et de l’identité nationale Brice Hortefeux Pour son zèle à contrôler, traquer et expulser les personnes immigrantes, contrariant leurs démarches pour vivre en famille et travailler décemment, à coups de lois, circulaires, ou décrets comme celui instaurant le fichier "Eloi".

Ministres Jack LANG et Xavier DARCOS Les deux ministres ont contribué à l'installation et à l'exploitation du logiciel SIGNA. Jack Lang pour avoir commandité et mis en oeuvre ce logiciel de recensement des "violences scolaires" à partir duquel sont produites des soi-disantes "statistiques; son successeur Xavier Darcos, ministre délégué à l'enseignement scolaire (secondé par Nicolas Sarkosy), s'en est servi pour légitimer la mise en œuvre de mesures sécuritaires et de dispositifs de surveillance en milieu scolaire.

Mission pour l’informatisation des services de santé La MISS a prouvé sa totale négligence à organiser la sécurisation des données de santé et leur hébergement par des prestataires dument agrémentés, dans le cadre du vaste chantier d'informatisation des actes médicaux

Nadine Morano, secrétaire d’Etat chargée de la Famille Pour manque de vigilance sur le respect des Droits de l'enfant (dossier Base élèves) et pour se pencher sur la notion floue de "information préoccupante" pour justifier le viol de la vie privé et familiale et le recours au "secret partagé" des organismes d'action sociale.

Nicolas Sarkozy - Ministère de l’intérieur Le projet de loi de prévention de la délinquance (PLPD), qui encourage la délation et le fichage des enfants et des familles précaires, mais aussi le fichier ELOI, qui recense les personnes aidant des étrangers sans-papiers, sont les deux principales mesures liberticides du ministère cette année.

Nicolas Sarkozy, ministre de l’Interieur : LSI Pour la loi sur la sécurité intérieure

Nicole Fontaine, ministre deleguée à l’Industrie Pour son zéle à recourir à des procédés lioberticides pour protéger les intérêts des grandes compagnies lors du vote de la loi sur la confiance dans l'économie numérique (LEN)

Pascal Clément, Garde des sceaux Pour avoir imposé rétroactivement le bracelet GPS aux délinquants sexuels après leur libération, au mépris de la Constitution

Passeport biométrique du ministère de l’Intérieur Puce RFID sans contact, photo numérique, gestion du fichier centralisé: présenté comme un titre d'identité "sécurisé", ce passeport sera surtout un nouvel outil de contrôle social

Patrick Bloche, député : droit a l’image Pour sa proposition de loi sur le droit à l'image

Philippe LEMOINE - Gal. Lafayettes / CNIL Nommé Commissaire à la CNIL alors que son statut de patron d'entreprise privée impliquée dans la gestion de fichiers personnels lui interdisait ce conflit d'intérêt...


Pr Philip Gorwood, chercheur à l’Inserm Pour avoir, sous prétexte de déterminer si les gènes peuvent prédir le comportement, usé de méthodes douteuses afin d'inciter des lycéens à livrer leur ADN et à confier des informations confidentielles sur leurs parents +Mention spéciale

Préfecture de Haute Garonne Pour avoir innové dans la traque des étrangers : au sein des organismes sociaux toulousains, le préfet Jean-François Carenco a chargé des “groupes de référents” d’informer les forces de l’ordre. En contournant ouvertement la loi sur l’interdiction du croisement des fichiers.

Procureur DINTILHAC et juge BRUGUIERES Ces deux hauts-magistrats ont sciemment dérogé à la règle en vigueur dans la magistrature, c'est à dire d'exclure du champs des écoutes les professions garantes de la liberté d'expression et du droit de la défense, les avocats et les journalistes.

Rachida Dati, Garde des sceaux Pour sa circulaire aux parquets assimilant une certaine forme de contestation à du terrorisme. Et pour ne pas avoir veillé à ce que les parquets actualisent le STIC.


Sénateur Robert Del Picchia (fichier Schengen) Alors que la commission européenne entend mettre des garde-fous au fichage européen des sans-papiers, le sénateur Del Picchia en appelle à plus de fichage policier, et conteste le droit à la vie privée.

Sebastian ROCHE - CNRS Pur donner des cautions scientifiques aux mesures sécuritaires encadrant la société

SOFREMI / Salon Milipol Cette société qui dépend du Ministère de l'Intérieur organise tous les ans MILIPOL, une foire internationale de l'arsenal sécuritaire destinée tant aux sociétés du secteur privé qu'aux Etats ou administrations de pays dont certains sont réputés les plus totalitaires, comme ceux du Golfe ou la Chine. +Orwell Ensemble de son Oeuvre

Thierry Mariani, député du Vaucluse Pour ses amendements discriminatoires sur les test ADN visant à contrôler le regroupement familial des demandeurs de visas, et pour l’exclusion des sans-papiers de l’hébergement d’urgence.

Xavier Bertrand - Ministère de la Santé et des solidarités Cette vénérable institution continue de mettre en péril nos données les plus intimes et le ministre a fermement contribué à pousser le Parlement à élargir le croisement des fichiers pour les bénéficiaires de prestations sociales (fragilisant à nouveau les précaires) et, surtout, à utiliser le numéro de sécu comme identifiant du futur Dossier médical informatisé (DMP)

Exécuteurs des basses oeuvres

Christian Pasta, procureur de la République d’Alès Il s'acharne depuis 2006 pour que soit condamné un agriculteur, qui refuse d'être fiché au FNAEG après un procès pour fauchage d'OGM, après l'avoir menacé de le "coller au trou pour récidive". Pour lui, "limiter aux seules infractions sexuelles n’était pas suffisant pour alimenter le fichier".



Eric Ciotti, député et président du Conseil général des Alpes-Maritimes Rapporteur de la LOPPSI et porte-flingue du gouvernement pour toutes les questions liées à la sécurité intérieure, Eric Ciotti est aussi le président zélé d'un département qui veut être le premier à supprimer les allocations à une famille en difficulté sociale

Jacques Barrot, commissaire européen à la sécurité Jacques Barrot a troqué son poste de Commissaire à l'Agriculture pour un fauteuil de vice-Président de la Commission en charge de la Justice et Affaires intérieures. C'est en quelque sorte le porte-clés de la Forteresse Europe, l'exécuteur des volontés des ministres de l'intérieur des 27.

Jacques-Alain Bénisti, député, et Christian Cointat, sénateur Pour avoir, sous couvert de renforcer la loi Informatique et libertés, facilité la création de fichiers policiers toujours sans avoir à consulter le Parlement.





La Préfecture de la région Centre Le prefet Bernard Fragneau, et son secrétaire général Michel Bergue, se sont distingué par leur zèle invétéré à appliquer la politique d'expulsion de Nicolas Sarkozy, notamment dans l'affaire d'une jeune marocaine qui a été privée de ses droits après avoir porté plainte pour violences à son encontre...

Le Conseil d’Etat pour sa décision sur Cristina Le Conseil d'Etat s'est plié à la volonté de la DCRI et des ministres de l'Intérieur (Sarkozy en 2006 et MAM en 2008) en ne frappant pas de nullité le fichier Cristina, qui ne respecte pourtant aucun de droits fondamentaux inscrits dans la Constitution et les Déclarations des droits de l'homme.

Le fichier clandestin de l’Administration pénitentiaire Fichage sauvage des détenus, suivi comportemental, détournements de finalité: le « Cahier électronique de liaison », dernier maillon de la prison panoptique, déployé sans autorisation et dans l'indifférence générale...

Les inspecteurs d’académie qui sanctionnent les directeurs d’école Pour ne tenir aucun cas des recommandations de l'ONU en sanctionnant les directeurs d'école qui refusent de renseigner le fichier Base Elèves premier degré


Patrick Balkany, député des Hauts de Seine Pour avoir proposé à ce que les policiers municipaux aient accès aux fichiers de Police, dont le tentaculaire STIC qui va bientôt fusionner avec son équivalent de la Gendarmerie


Philippe Rey, préfet des Pyrénées Atlantiques Pour avoir attaqué en justice cinq citoyens qui se sont révolté par courrier contre le placement en rétention d'une famille comprenant deux enfants de cinq et sept ans, et en s'acharnant sur un maire du Béarn au sujet d'une fresque .





Orwell Localités
Alain Risson, maire de Gluiras (Ardeche) Le maire de Gluiras s'est illustré en imposant dans les écoles un badge passe-partout qui doit contrôler la présences des élèves dans les classes et gérer la cantine

André Pesce, maire de Le Fugeret Pour avoir récupéré et rendu public la fiche STIC d'un de ses opposants.

Béatrice Tanguy, maire de Boqueho Pour l'installation illégale de caméras de vidéosurveillance

Bertrand Delanoë et Christophe Caresche, mairie de Paris Pour avoir finalement succombé aux sirènes de la vidéosurveillance. Cette forme de surenchère avec le gouvernement pour s'acheter une moralité sécuritaire, laisse totalement de côté la question de son inefficacité et minimise les atteintes aux libertés.

Bruno Beschizza, conseiller régional UMP (Ile-de-France) Pour des solutions de protection ineptes, comme vouloir "sur-vidéoprotéger" les personnes "vulnérables" dans les transports... en les mettant toutes dans la rame de tête.

Charles PASQUA, Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine Le CG du 92 a voté en 2001 l'installation prochaine de caméras de surveillance dans les 87 collèges et lycées du département

Christian Estrosi, maire de Nice Connu pour ses aspirations sécuritaires, Estrosi a installé à Nice le plus dense (600 caméras) et le plus cher (7,6 millions d’euros) système de videosurveillance de France. Le plus high-tech aussi avec analyse automatique des images. Rien n'est trop beau pour rassurer ses chers électeurs, sauf peut-être ses nuits de couvre-feu pour mineurs de moins de 13 ans.

Claude Journès, président de l’université Lyon-II Dans l’université que préside ce professeur de sciences politiques spécialisé dans l'«analyse comparée des politiques policières», une entreprise privée s'est attelée, sous couvert de «valorisation de la recherche publique», à la mise au point de produits de surveillance. Les étudiants de Lyon-II en sont les premiers cobayes

Claude LANTERI - maire de Conségudes (Alpes-Maritimes) Le maire de cette minuscule commune située sur les hauteurs de Nice a un projet crucial pour protéger ses 58 concitoyens: une oeil électronique ) l'entrée du village...

COLLEGE JEAN ROSTAND (NICE) (biométrie à la cantine) Pour avoir cherché à imposer un système biométrique dans la cantine

Conseil général des Hauts-de-Seine Le conseil général et son consultant Philippe Schwartz pour les rapports troubles qu'ils entretiennent autour de la vidéosurveillance

Conseil Général du VAR & Ville de BANDOL Promotion clientéliste à l'adoption de la vidéosurveillance

Conseil Régional Midi Pyrenées Négligence l'information des lycées sur l'utilisation de leur données personnelles dans (opération "chéquier-lecture")

Direction des affaires sociales du Nord Pour exiger des associations d'accueil et d'hébergement qu'elles signalent toutes informations sur les personnes en difficulté en vue de débusquer des étrangers en situation irrégulière

Dominique PERBEN et la Municipalité de Châlon-sur-Saone Le garde des Sceaux Dominique PERBEN expérimente dans son fief de Châlon un moyen inédit de suivre à la trace les "familles à problèmes" de la France d'en bas...

Ecoles Immaculée Conception & Jeanne d’arc (Angers) Ces deux institutions catholiques ont installé des systèmes biométriques clandestins, par empreintes digitales, dans leurs cantines. Catégorie : 3. Localités, politiques urbaines Domaine : 1. Vie privée, correspondances et données personnelles

Florent MONTILLOT, maire adjoint d’Orléans Inspirateur de la politique sécuritaire de la ville, cet adjoint est un adepte des thèses d'Alain Bauer et des caméras de video-surveillance, pionnier en matière de "couvre-feu" pour les moins de treize ans...

François Cuillandre, maire PS de Brest François Cuillandre s'honore du titre de "Pionnier" des machines à voter, qu'il a imposées en 2004 aux électeurs de la ville de Brest (Finistère)

Francis Delattre et Sébastien Meurant, maires de Franconville & St-Leu-la-Forêt Pour s'être fait illégalement communiquer les fiches STIC, Cassiopée et autres d'Ali Soumaré et avoir divulgué ces informations confidentielles (et incorrectes pour certaines). C'est tout de même incroyable (!!), comme dirait l'autre, de la part d'un ex-commissaire de la CNIL comme Francis Delattre

Francis POURBAGHER, directeur de cabinet du maire d’Asnières Utilisation partisane de la videosurveillance municipale afin de traquer des colleurs d'affiche de l'opposition

Gérard COLLOMB et la Municipalité de LYON Le maire et son conseil municipal pour leur promotion de la videosurveillance en milieu urbain, la repression des précaires et le recours aux puces RFID dans les transports en commun

Gérard Gaudron, maire d’Aulnay-sous-Bois (93) La commune d'Aulnay sous Bois est nommée pour sa politique de la Ville, son contrat local de sécurité et ses dotations en la matière, parmi lesquelles l'acquisition du logiciel CORTO (Carthographie et Observation des Risques sur les Territoires Ouvert).

Gilles Catoire, maire de Clichy-la-Garenne (92) En organisant un pseudo-référendum il a réussi à faire adopter dans sa ville l'installation de caméras de surveillance à 79%.

Jacky Marechal, commissaire, Douai : delation Pour promouvoir la délation et la dénonciation comme solution à l'insécurité.

Jacques Pélissard, maire de Lons-le-Saunier Dans le Jura, on innove. Le maire de Lons a décidé d'installer trois caméras de vidéosurveillance dans la cour... d'une école maternelle, en dépit des protestations des enseignants et des parents d'élèves. Pour la sécurité des enfants ? non pour celle des batiments, puisque les caméras ne fonctionneront que quand les élèves seront absents !

Jean François Copé, député Maire de Meaux Pour apologie de la vidéosurveillance, remise en cause du droit à informer par l'image lorsque celà concerne lui ou ses amis, et ignorance de la réalité des techniques de surveillance IP .


Jean-Pierre Albertini, maire de Salbris (Loir-et-Cher) Pour délation et incitation à la discrimination

Joël Martinez, directeur du Groupe hospitalier du Havre Pour son zèle à vidéosurveiller la maternité et équiper chaque nouveau-né d'un bracelet électronique.

José ALLEGRINI, maire-adjoint de Marseille Justification fallacieuse de la vidéosurveillance pour étendre le dispositif

L’inspection d’académie du Haut-Rhin Pour avoir "malencontreusement" demandé aux directeurs d'école de signaler les élèves sans-papiers de leurs établissements.

La carte Korrigo de la société des transports de Rennes (Star) La communauté d'agglomération Rennes Métropole a adopté un ticket électronique et oblige tout usager à valider son titre lors de chaque correspondance, même si on dispose d'un pass permanent. L'anonymat est possible, mais payant.

La mairie et la Communaute urbaine de Strasbourg Depuis décembre 2003, 40 caméras-domes en centre-ville sont installées de façon définitive, après avoir insidieusement fait accepter le principe aux citoyens lors du marché de Noël 2002.

La Police aux Frontières de Lyon Afin de satisfaire les objectifs de reconduite à la frontière édictés par le gouvernement, la PAF lyonnaise se crée un fichier des sans-papiers à expulser en récupérant les listes des résidents étrangers des foyers.


Le Conseil général de Haute-Savoie Aucun des 10 systèmes de vidéosurveillance installés dans les 48 collèges de Haute-Savoie n'était déclarée avant l'intervention de parents d'élèves consciencieux. Dans le dernier collège équipé (31 caméras numériques), le dispositif est justifié par "l'architecture particulière du bâtiment"...


Le Groupe Scolaire Saint-Denis, à Loches Non content de vidéosurveiller les toilettes (ce que la loi interdit), l’infirmerie, le CDI, les couloirs et salles d’étude, le groupe scolaire Saint Denis prenait également les empreintes digitales des élèves à la cantine (ce qui est également interdit). En ayant oublier de demander l'autorisation de la CNIL !

Le maire de Baudinard-sur-Verdon Pour avoir installé 12 caméras de vidéo-surveillance dans un village de 146 habitants

Les maires de Strasbourg et les présidents de la Communauté urbaine Depuis 2003, les élus strasbourgeois, tous bords confondus, ont tout fait pour hisser la capitale de l'Alsace au sommet des villes les plus militaro-sécuritaires. Son maire actuel, Roland Ries, voulait en outre, après le sommet de l'OTAN qui a occasionné nombre d'atteintes aux libertés des habitants et des manifestants, accueillir le prochain sommet du G20.


Lycée Jean-Rostand de Mantes-la-Jolie Projet d'installation de 104 caméras de vidéosurveillance dans le lycée sans concertation avec le corps enseignant

M. Biard (maire, Vitry-le-Francois) & R.-P. Savary (président, CG Marne) Fichage illégal des précaires avec la collaboration «forcée» des services sociaux.

M. Tigreat, maire de Landivisiau (Finistère) Des caméras vidéos dans un bled de 9000 habitants. Pas loin du record de France en matière de caméras par tête d'habitants...

Maire et Procureur d’Alberville Ont organisé et couvert des relevés de plaques de véhicules dans les cités de la ville, pour constituer un fichier soi-disant rudimentaire mais tout à fait illégal

Mairie d’Asnières (92) Pour avoir constitué un fichier nominatif de ses électeurs, les différenciant en fonction de leurs origines ethniques.

Mairie de Neuilly-Plaisance (93) Après la biométrie à la cantine des collèges, trop has been sans doute, à Neuilly Plaisance ce sont les crèches qui sont équipées de bornes biométriques. Dont la toute nouvelle crèche "Abbé Pierre"...

Maryse Dagnicourt-Nissant, directrice du Pôle Emploi Aquitaine Pour avoir testé en avant première, en lien avec la Préfecture, un système de vérification d'identité pour les personnes étrangères s'inscrivant au chômage.

Michel Denis, maire de Saint Fons (69) La police municipale de Saint Fons a créé et maintenu un fichier, non déclaré à la CNIL, de "suivi des lieux de squatt (sic) et de regroupement" visant ceux qui, au hasard souvent les plus bronzés, le soir, commettent l'outrage de se retrouver en petits groupes.

Michel Destot, maire de Grenoble Connue pour sa longue implication dans les nanotechnologies, la ville de Grenoble réaffirme son goût pour la surveillance et l'opacité, en installant clandestinement des caméras dernier cri sur le trajet des grandes manifestations.

MM. Sénichault et Pagès, directeurs de la police de Carcassonne (Aude) (Mise à jour Mars 2006) Pour avoir organisé un fichage minutieux des personnes sans domicile fixe à Carcassonne, sans instruction du Préfet - une opération qualifiee de "classique travail de police"...

Monique Lesko, inspectrice d’académie de l’Isère Pour s'être fait remarquée en 2008 dans sa croisade pour étouffer toute contestation au sein des directeurs et professeurs des écoles, notamment pour ceux opposés au fichier Base élèves, et pour sa propension à rechercher des personnels dociles pour appliquer les réformes sans sourciller

Municipalité de Mantes La Jolie Pour avoir voté des résolutions visant à subventionner, via des fonds européens destinés à réhabiliter des quartiers en difficulté, un système privé de vidéosurveillance sur la place du Val Fourré

Municipalité de Marseille Promotion de la videosurveillance en milieu urbain

Nicole GOUETA, maire de Colombes Promotion de la videosurveillance en milieu urbain


Pascal Bugis, maire de Castres Pour avoir été l'un des premiers maires à imposer un couvre-feu pour le mineurs dans certains quartiers, avoir cette année institué en avant première un "conseil pour les droits et devoir des familles"

Paul Anselin, maire de Ploërmel (Morbihan) En plus de sa soif de videosurveillance (bientôt plus de 50 caméras pour 9000 habitants) malgré une délinquance zéro, le maire multiplie les mesures paternalistes comme la création d'un n° vert pour encourager la délation, ainsi que la surveillance minutieuse de chaque militant associatif.

Philippe GREGOIRE, préfet des Pyrénées-Atlantiques Pour son zèle à ficher les élèves du quartier de l'Ousse les Bois (banlieue de Pau)

Pierre Käppler, gérant de supermarché à Tarascon Pour délation et utilisation illégale de la vidéosurveillance

Principal du collège Joliot-Curie de Carqueiranne (Var) - biométrie A été le premier, en 2002, à vouloir imposer la biométrie (contour de la main) pour gérer l'accès à la cantine, démarche qui a séduit des dizaines de collègues en 2003, 2004 et 2005 +Mention spéciale

Principal du collège Les Perrières d’Annonay (Ardèche) - zèle policier Le principal du collège Les Perrières d'Annonay a transmis le trombinoscope des élèves au commissariat de la ville, et omis d'en avertir les 600 élèves (et leurs parents).

Principal du collège-lycée Maurice Ravel (Paris) - biométrie A imposé en catimini la biométrie à la cantine, sans informer les parents et en évitant soigneusement d'organiser un quelconque débat contradictoire avec le corps enseignant

Principal du lycée de la Vallée de Chevreuse (Essonne) - biométrie Pour avoir installé illégalement un système d'identification biométrique

Richard Olszewski, maire-adjoint de Roubaix et consultant privé Pour son zèle frénétique à déployer la vidéosurveillance dans les villes et les campagnes. L'homme est haut placé dans une boite de consulting privée, formateur (il a milité pour la création du Bac pro "métiers de la sécurité"), élu de Roubaix et de la communauté urbaine de Lille, et vice-président du Forum européen pour la sécurité urbaine. Tout un poème...

Sénateur Charles CECCALDI-RAYNAUD (Puteaux) Projet de quadrillage de la population avec 350 caméras de vidéosurveillance

Université Lille 3 Filtrage des contenus sur Internet et système de vidéosurveillance

Ville de Grasse Pour avoir imposé, dans deux écoles de la ville, un contrôle d'accès du personnel par reconnaissance des empreintes digitales

Ville de Grenoble et la société Blue Eye Video Dans un quartier sensible la ville y a fait un laboratoire de la tolérance zéro, un système de surveillance vidéo couplée aux logiciels qui détectent des "comportements suspects"

VILLE DE LEVALLOIS-PERRET / Videosurveillance 84 caméras installées (selon la police) depuis 1991 : Levallois-Perret (92, Hauts-de-Seine) reste en 2000 la ville la plus vidéosurveillée de France (55.000 habitants, 2,5 km2). +Orwell Ensemble de son Oeuvre

Ville de LYON Depuis 2000 la municipalité - de droite comme de gauche - a décrété la vidéo-surveillance priorité numéro un dans la lutte contre l'insécurité en centre-ville, pretexte pour chasser de la cité les précaires et surveiller les manifestants

Ville de Mantes la Jolie Pour son projet de vidéosurveillance généralisée

Ville de Mulhouse Promotion de la videosurveillance en milieu urbain




Ville de Troyes - François Baroin La ville de Troyes, et son maire François Baroin, futur ex-ministre de l'intérieur, pour sa politique discrète de nettoyage du centre ville par voie de "requalification urbaine" et de vidéosurveillance.

VILLE de VAULX-EN-VELIN (vidéosurveillance) Cette commune du Rhône (69) a développé un discours ultra-sécuritaire pour imposer les caméras sur les lieux publics

Orwell Entreprise
Aéroports de Paris Promotion démesurée au controle biométrique des employés

Agence ADAPI Cet organisme privé, bras judiciaire des éditeurs de logiciels en France, veut imposer ses controles aux utilisateurs sans etre mandaté par la justice.

Air France Espionage illégal du personnel

Alcatel Shanghaï Bell Pour avoir fourni aux autorités birmanes des équipements permettant de surveiller en masse les communications téléphoniques et internet des citoyens et de repérer les dissidents. Le tout en se dédouanant de toute responsabilité en tant que simple "fournisseur".

Alise et Turboself Pour participer activement, avec leurs systèmes biométriques ciblés sur les établissements scolaires, à la banalisation d'outils de contrôle propres à conditionner les enfants, tout en incitant à la création de bases uniques pour gérer absences, accès, cantine...

ALTIS (usine de Corbeil-Essonnes ) Surveillance électronique de délégués syndicaux

Assurance Covéa - géolocalisation des automobilistes Covéa veut controler les faits et gestes des conducteurs pour ajuster le montant des primes au mérite de leur conduite


Auchan et sa banque Accord Pour leur expérimentation d'un nouvel identifiant biométrique aussi inutile que potentiellement nuisible pour la vie privée.

Aventis Pharma, Maisons-Alfort : salariés fichés Pour le fichage illicite de ses employés.

BALOGH SA - RFID Se targue de pouvoir contrôler véhicule ET personnes de quelques centimètres à 10 mètres.

Bio Rafale, de la société Vesalis Le ministère de l'Intérieur a proposé à cette start-up de développer son logiciel de "{maquillage virtuel}" afin de pouvoir identifier, en temps réel, dans la foule et au moyen de caméras de vidéosurveillance, les hooligans, terroristes, criminels et autres délinquants.

Blue Eye Video (detection des comportements) La société française Blue Eye Vidéo, fondée en juin 2003 et installée à Grenoble, ambitionne de "devenir leader mondial de la détection automatique du comportement" grâce à une analyse vidéo "en temps réel".

BNP Paribas, la Banque Postale, LCL et la Société générale ... comme tous les autres établissements bancaires qui acceptent de couvrir leurs employés qui dénoncent aux services de la Préfecture des clients sans papiers venus à leur guichet.

BNP Protection Habitat Promotionne et commercialise des systèmes d'alarme et de télésurveillance des habitations, cette société est nominée pour son discours commercial insidieux qui conduit à banaliser l'idée de l'ultrasurveillance auprès des citoyens.

Caméras Domes et régies Pegase de THOMSON-CSF La panoplie technique complète pour surveiller les lieux publics sans se faire repérer...

Carte a Pouce - Aquarium de Lyon mise en place sur la clientèle de l'aquarium d'une carte d'accès biométrique

CEGEDIM Pour collecter et exploiter à des fins commerciales des données de santé de patients soi-disant "anonymes"

Cegedim et la Confédération des syndicats de médecins (CSMF) Pour leur volonté conjointe de développer le "Dossier médical professionnel" (DMPro), qui manipule des données très personnelles. Cegedim est une multinationale qui tire ses (gros) profits du commerce des données de santé. La CSMF est la principale corporation de médecins en France, et semble se féliciter de l'extension du fichage de ses clients


CLARITAS FRANCE CLARITAS est nominé pour sa "Grande enquête spécial consommation 2003", et plus généralement pour ses pratiques d'enquêtes indiscrètes, intrusives et mercantiles.


Consortium de gestion du Dossier Médical Personnel (GIP DMP) Sous couvert "d'intérêt public", ce GIP chargé de déployer le DMP - présidé par un membre de l'Institut Montaigne -, se révèle être une machine industrielle qui va sous-traiter aux consortiums privés l'exploitation de nos données médicales

Contrôle biométrique des salariés chez Effia Services (SNCF) Effia et son prestataire Easydentic ont été déboutés par la justice pour avoir voulu installer un système biométrique par empreintes digitales pour remplacer la pointeuse (gestion du personnel)

Denis Kessler et la Federation des assureurs FFSA Pour militer ardemment en faveur de l'accès des compagnies d'assurance aux dossiers médicaux des citoyens

Denis Olivennes, PDG de la Fnac Pour avoir, lors de sa "mission" sur le piratage, servi de bon prétexte au gouvernement pour filtrer l'internet, mettre en œuvre une répression massive des téléchargements tout en écartant des procédures l'autorité judiciaire

Direction de Canal Plus Affaire Kaehlin: une surveillance très policière a été organisée en 2002 au sein de la chaîne visant certains salariés

Endemol Pour ses menaces de censure d'un site internet indépendant sur la téléréalité, sous le faux prétexte de "concurrence déloyale"

Espionnage des employés chez Carrefour Caméras cachées, filatures filmés, intimidations sous surveillance: les employés de plusieurs centres commerciaux Carrefour ont été espionnés (ou le sont encore) par des procédés complètement illégaux

Euro-Case et les Trophées européens de l’innovation Pour avoir remis deux des trois principaux "prix" récompensant les meilleures technologies européennes à des dispositifs de surveillance des internautes (Advestigo, France) et des personnes (Guardia, Danemark)

EXPERIAN - fichier CICP (crédit et endettement) La société privée EXPERIAN veut exploiter un "fichier positif" du crédit à la consommation.


France Telecom Pour ses pratiques multiples portant sur les fichiers nominatifs et la géolocalisation des GSM

GIP Dossier médical partagé Ce "groupement d'intérêt public" chargé de développer, avec des partenaires privés, le dossier medical partagé (DMP), montre encore sa légèreté dans la protection et le contrôle d'accès aux données de santé et reste, de plus, opaque sur ses choix d'orientation.

Groupe Carrefour / France Express Recouvrement Fait une chasse discriminatoire aux clients impayés en menaçant les étrangers de saisir leurs titres de séjour

Groupe Traqueur Malgré un avis négatif de la CNIL, cette société essaie de promouvoir auprès des assurances un service surveillant le comportement des conducteurs.

I&E Consultants et la Commission du débat public Le Cabinet I&E et la CNDP dans le cadre de la campagne d'acceptation des nanotechnologies, qui n'ont pas hésité à constituer une liste de photos des opposants, pour mieux les refouler des lieux de débats.

La Fondation MGEN Pour s'être lancé dans une "enquête" sur la «santé mentale des enfants», via un questionnaire intrusif glissé dans le cartable d'élèves de 6 ans.

La MILDT, mission anti-drogues Pour son zèle intempestif à vouloir établir un fichier des consommateurs de stupéfiant, et en particulier de cannabis.

La Mutualité française Pour avoir milité avec ardeur, aux côtés des assureurs privés de la FFSA, afin d'accéder à certaines données médicales détenues par la sécurité sociale. Leur lobbying forcené a porté ses fruits en 2008

La Poste Pour manier avec trop de légèreté les données personnelles de ses clients, et confondre allègrement service public et intérêts pivés



La RATP et ses caméras clandestines Pour ne pas informer correctement les usagers sur la présence et l'usage des caméras embarquées dans des rames de métro (jusqu'à 60 par rame) et de tramways

La Sacem et la SCPP Ces deux sociétés civiles (auteurs et producteurs) ont décidé de défendre «le droit d'auteur» en engageant des procès pour l'exemple contre des particuliers. Procès engagés après un fichage méthodique des internautes, qui s'est avéré tout à fait illégal!

Lapid Consulting et Midot System La société Midot, représentée en France par le cabinet Lapid, propose un "test d’intégrité, d’honêteté et de fiabilité" aux recruteurs, sous la forme d’un... détecteur de mensonges.

Laurence Parisot, présidente du MEDEF Pour inciter à un contrôle toujours plus inquisiteur des chômeurs et des travailleurs précaires. Alors que la "fraude" aux Assedic concerne essentiellement des patrons voyous, comme l'affirme le rapport d'un député UMP.

Le Centre hospitalier universitaire de Nice Pour avoir doté chaque patient d’un bracelet RFID afin d’"impérativement améliorer la qualité de la prise en charge des patient", sous prétexte d’être "en concurrence avec le privé".

Le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) Pour avoir utiliser, depuis des années, le fichier de renouvellement des cartes grises à des fins de marketing direct... avec l'aval de la CNIL.

Le Crédit Lyonnais Pour avoir inscrit abusivement certains clients dans les fichiers d'interdits bancaires tenus par la Banque de France et avoir fait obstruction aux contrôles de la CNIL.

Le Getics, lobby des entreprises pro-DMP Pour réclamer le droit de se substituer à l’Etat dans la mise en œuvre du dossier médical personnel (DMP), pierre angulaire de l’informatisation totale des données de santé, en affirmant défendre "l’intérêt collectif".


Le promoteur Monne-Decroix : residences securisees Le promoteur immobilier Monné-Decroix, référence autoproclamée en matière de lotissements ultrasécurisés, profite du climat sécuritaire pour vendre l'illusion de la sérénité.

Les 3 syndicats professionnels des banques (AFSF, AFB, AFEC) Pour avoir introduit le critère de nationalité dans leurs méthodes de "credit scoring" (classement des individus en fonction de leurs capacités à rembourser un prêt)


Les banques du consortium BMS Pour chercher à imposer le porte-monnaie électronique Moneo en infiltrant, cette fois, les universités, obligeant les étudiants à l’utiliser sans aucun autre recours, alors que ses promesses de rendre totalement anonymes les transactions sont restées lettre morte.

Les Caisses d’Epargne Pour intrusion agressive dans la vie privée de leurs clients

Les drônes ELSA et Quadri-France Les entreprises Sirehna et Taser France sont concurrents mais ont le même objectif : banaliser l'usage de matériel de conception militaire pour contrôler et surveiller furtivement les populations civiles.


Les mutuelles santé FNMF, Axa, Groupama, Swiss Life... Les assurances "complémentaires santé" s'immiscent toujours plus dans les feuilles de soins électroniques en promettant une "anonymisation" des données très hypothétique.

Logiciels "snifers" de la société Arpège Défense Pour commercialiser en toute discrétion des outils d'interception des e-mails et des appels passés depuis un téléphone GSM +Orwell Technologie

Majority Report et Quividi Pour la collecte déloyale de données personnelles à grande échelle que permettent leurs technologies de détection et d'identification des personnes qui vont servir de cobayes involontaires à des fins publicitaires

Metrobus (Publicis, RATP) Pour sa croisade de censure l'encontre des manifestants antipub

NOOS / Lyonnaise Communications Refus persistant d'autoriser l'accès d'un client à ses données personnelles.

Pascal Negre, president d’Universal Music France Pour sa croisade continue contre le droit à la copie privée et pour réclamer un flicage des internautes téléchargeurs +Mention spéciale


Sagem : kits mobiles OLOSP et BSV 2000 Pour ses technologies de surveillance embarquée et de "tracking" des individus

Société AVESTA Vaillant promoteur de la géolocalisation des individus

Société B2S-CERITEX Tentatives de censure de l'expression syndicale en ligne sous couvert de plainte pour "diffamation"

Société Visiowave Spécialiste de systèmes de vidéo-surveillance dans les transports publics, cette filiale de TF1 promet en plus de gaver les usagers d'écrans publicitaires

Sodexho Alliance Pour avoir investi à outrance dans le monde carcéral, exploitant les détenus au travail et en participant parfois aux systèmes de sécurité des prisons privées +Orwell Ensemble de son Oeuvre

SONACOTRA Rhone-Alpes Pour sa politique systématique de fichage des étrangers en situation irrégulière et de collaboration volontaire avec les services de police

Sony-BMG et son "rootkit" espion Sony-BMG a prouvé à ses dépens que la vrai nature d'une "mesure de protection", dont le contournement est puni en France par la loi DADVSI, était un dispositif furtif capable d'espionner les ordinateurs personnels et contrôler l'utilisateur.

SPIE Communications Pour "géoflicage" obligatoire de ses salariés aux fins d'augmenter leur rendement. Les employés ont déposé un recours devant la CNIL pour atteinte à la vie privée

STERIA Pour sa contribution aux systèmes de fichage permanents permis par le fichier Schengen


Supermarchés Leclerc et Auchan Pour avoir utilisé les fichiers des cartes de fidélité clients pour fliquer leurs employé-e-s

Thalès et son "Smart Corridor" Le "couloir intelligent" de Thales utilise tous les derniers gadgets technologiques (vidéosurveillance intelligente, capteurs, biométrie...) pour détecter le "comportement suspect" des passants. Le tout "à leur insu" et "en préservant leur vie privée"...


Vidéosurveillance des salariés de Lidl (Nantes) Installation de caméras de surveillance dans un entrepot de Nantes pour surveiller l'activité des salariés. Lidl a déjà été épinglé par les BBA en Allemagne et en République Tchèque.

Wanadoo Data / groupe groupe France Télécom Profitant de son monopole dans le téléphone fixe et les annuaires, FT a confié à sa filiale Wanadoo le soin de commercialiser le plus vaste fichier nominatif créé sans accord préalable de l'abonné +Orwell Ensemble de son Oeuvre

Mention spéciale internet
Facebook et Vous Au commencement, Facebook était un réseau social fermé. Mais plus ça va, plus Facebook modifie sa politique de protection de la vie privée pour partager à tout va les données qui y sont postées... avec la collaboration active de ses utilisateurs, principal carburant de Facebook.

Google Pour la vision très personnelle du droit à la vie privée de son PDG Eric Schmidt, et pour ses pratiques très peu respectueuses de la vie privée, quoiqu'elle veuille en faire croire.

Les services web de géolocalisation Après Facebook et Twitter, voilà la nouvelle armada du Web 2.0: Foursquare, Gowalla, Yelp, Plyce, Tellmewhere (Dismoioù en France) et autres Veniu.

Pages Jaunes PagesJaunes dévoile, via sa filiale 123people, la vie privée des internautes à l'insu de leur plein gré. Pour faire valoir son droit à l'oubli... il faut lui envoyer, en clair, sur l'internet, la copie d'un titre d'identité.

Trident Media Guard & Thierry Lhermitte L'acteur a investi dans une société privée qui cherche à profiter de la surveillance des internautes autorisée par les mesures de la loi Hadopi

Orwell Novlang
"Persuasive Technologies" d’Accenture Accenture travaille sur des « technologies de persuasion » visant à capter toutes les informations concernant les actes quotidiens de chacun, afin d'influencer son comportement, ce que la société qualifie de "{commerce invisible}"...

Ariel WIZMAN Pour avoir prêté sa voix à une sorte de «Ministère de la vérité» afin d'intimider les utilisateurs de réseaux peer to peer.

Assedic de l’Essonne et de Seine-et-Marne Cynisme sécuritaire pour vendre la vidéosurveillance aux chômeurs

Assedic et ANPE (tri informatique des chômeurs) Pour avoir déployé un tri informatique des chômeurs afin de déterminer leur niveau d'"employabilité", alors que cette modélisation ne serait fiable qu’à 60% (selon l’UNEDIC), et qu'elle risque d'enfoncer les plus précaires tout en donnant les meilleurs chances aux autres.

Bernard Brochand, maire de Cannes L'ancien publicitaire n'a pas seulement multiplié les caméras de surveillance dans sa commune, il a surtout usé d'un discours déviant parlant de "protection" et non de "surveillance" pour justifier sa politique

Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur Brice Hortefeux aime tellement la vidéosurveillance qu'il a décidé d'en changer le nom, au profit de la "vidéoprotection". Un parfait exemple de novlangue, "simplification de la langue destinée à rendre impossible l’expression des idées subversives et à éviter toute formulation de critique de l’État".

Député Jacques-Alain Benisti - "prévention" de la délinquance Pour avoir, dans un rapport parlementaire, stigmatisé les origines sociales et ethniques des familles, incité au placement sous surveillance des enfants (dès la maternelle), et proposé d'en finir avec le secret professionnel des travailleurs sociaux.


Emilio Mordini, pour qui "la biométrie peut devenir l’étalon d’or du réseau mondial" Ce médecin qui dirige un projet européen de réflexion sur la biométrie, présente cette technologie comme le “{nouvel étalon (des) transactions financières, humaines, culturelles - des personnes, des données, et des marchandises - (des) routes réelles et virtuelles du réseau mondial}“.

Expo "Le corps identité" de la Cité des sciences de la Villette Pour avoir cédé aux lobbyings de la biométrie et présenter une exposition durant un an ou la biométrie vue sous un aspect ludique permet de faciliter son acceptation par la population.

Forum français pour la sécurité urbaine Le FFSU, Forum français pour la sécurité urbaine, a eu la riche idée de créer un «Prix Prévention Délinquance», destiné à éduquer les élus locaux sur les bienfaits de la "prévention situationnelle" et de la vidéosurveillance

France 2, Envoyé Spécial - "Expulsion mode d’emploi" Pour avoir accepté de réaliser un reportage "embarqué" au sein de la police de l'immigration de Brice Hortefeux. Les journalistes ont perdu leur sens du discernement face à des situations "autorisées", tendant à banaliser les procédures d'expulsions

Frédéric Péchenard, directeur régional de la PJ Chef de la Police Judiciaire parisienne, M. Péchenard est nommé pour encourager le fichage génétique de toute la population, au prétexte que même les innocents pourront, grâce au fichier FNAEG, "être lavés de tout soupçon"...

GIXEL (Groupement des industries électroniques) Discours Novlang pour conditionner la population, surtout les enfants, aux technologies de contrôle social

Grenoble-Alpes-Métropole (débats "Nanoviv") Pour nous convaincre des bienfaits des nanotechnologies et des microsystèmes de surveillance, la communauté urbaine de Grenoble et son prestataire Vivagora ont maquillé en "débats citoyens" de simples conférences promotionnelles.

Henry-Claude Cousseau, directeur de l’Ecole des beaux arts de Paris Pour avoir fait interdire une oeuvre d’art détournant un slogan de Sarkozy sur les façades de l’école. « L’art se doit d’être neutre » et on n'égratigne pas le conducator.

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente du Forum des droits sur l’internet Pour sa collaboration déterminée à l'évitement de toute évaluation scientifique et contradictoire de l'utilisation du vote électronique en France, et notamment, courant 2007, des machines à voter

L’Ordre national des pharmaciens et son Dossier Pharmaceutique (DP) Pour avoir mis en place, sous couvert d'améliorer la "sécurité "et la relation entre patients et pharmaciens, l'Ordre national des pharmaciens a mis en place le Dossier Pharmaceutique (DP), pour en faire une sorte de cheval de Troie du DMP dont le véritable objet est de garantir le "monopole des officines" pharmaceutiques.

La "vidéoprotection" imposée par la loi Comme Winston Smith, le héros du roman "Nineteen eighty four" d'Orwell, les scribes de l'état vont devoir modifier (a posteriori) les journaux du Parti pour ne pas contredire les vérités du jour... ainsi la Surveillance devient Protection. Merci MM. Hortefeux et Ciotti. [Nomination associée à Brice Hortefeux - gagnant dans cette catégorie].

La "vidéotranquillité" du député Philippe Goujon Le député UMP de Paris, maire du 15e arrondissement, se donne pour objectif de faire installer dans la capitale autant de caméras qu'à Londres. Pour justifier cette frénésie, rien ne vaut un peu de novlangue: pour lui la vidéosurveillance est source de "tranquillité"


La Caisse nationale d’allocations familiales et sa méthode IGGACE Pour avoir utilisé, pour former ses agents à la détection de la fraude, une "méthode" issue de recherches policières, qui utilise l'« intelligence sémantique » pour débusquer « bien plus que le mensonge », à savoir « l’intentionnalité » du mensonge...

La novlangue d’Alex Türk, président de la CNIL Le président de la CNIL, qui "ne se bat plus sur le terrain de la sémantique", est toujours très en verve pour tourner des phrases orwelliennes. De la novlangue pur jus à lire sans modération.


Les "voisins vigilants" Sont nommés pour ce prix, les instigateurs - en premier lieu le ministère de l'Intérieur -, les exécuteurs - préfets, maires et leurs adjoints à la sécurité - et les Français qui se prêtent à ce jeu de délation-surveillance sur leurs concitoyens.


Ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy Pour ses discours et méthodes qui en font le meilleur interprète Novlang du gouvernement

MM. Ghenassia, directeur de la sécurité, et Cazenave, procureur du Var Nommés conjointement pour avoir mis en place, début décembre 2007, une messagerie Internet sur laquelle ils "invitent" les citoyens à signaler des délits, et l'avoir défendue par une novlangue particulièrement exemplaire

Olivier Hassid, spécialiste de la « gestion du risque en secteur public » Pour avoir proné l'institutionnalisation du secteur privé de la sécurité, l'instrumentalisation de l'insécurité, la stigmatisation des quartiers populaires, la banalisation des bavures policières et la privatisation des missions de police.


Pr Cabanis, académie de médecine Un professeur de médecine fait l'apologie de la biométrie, justifiée selon lui par les attentats du 11 septembre et les "morts occidentaux", qui "contredisent Big Brother"... La biométrie, "la réponse biologique de l'Homo Technologicus qui protège Homo Sapiens de l'insécurité du monde".

Projet DOXA L'ombre de Thales plane sur ce projet de recherche qui propose un "Traitement automatique des opinions et des sentiments". Et pourquoi pas une Police de la Pensée pour les marchands ?

Projet européen Humabio Ce projet de biométrie "multimodale" présente comme une "liberté" le fait d'utiliser des techniques d'identification basées sur le comportement (comme la démarche), alors que cela aura pour conséquences de pouvoir identifier une personne à son insu.

Rapport de l’Inserm sur les "troubles de conduite de l’enfant" L'INSERM propose de dépister, dès la grossesse, les signes avant-coureurs de risques de "troubles de conduites" des enfants, définis comme "troubles oppositionnels avec provocation", et autres "atteintes aux droits d'autrui et aux normes sociales".

Sophie Planté et Philippe Melchior, du ministère de l’intérieur Responsables policiers en charge du déploiement, en France, des papiers d’identité électroniques “sécurisés“, biométriques et dotés de puces RFId, ils avancent que ces derniers ne sont pas un outil de police, mais qu’il s’agit d’abord et avant tout de... faciliter le commerce électronique.

Syndicats de producteurs de musique SNEP et SCPP Discours ambivalents sur l'échange et la piraterie, campagnes de diabolisation de l'internet

Texte anti-rap des députés Grosdidier, Mach et Garraud Ces députés UMP ont eu la bonne idée, au lendemain de l'embrasement des banlieues, de défendre une loi qui criminaliserait les groupe de rap au nom d'une certaine "dignité de la France"...

Thierry Oblet, sociologue, Bordeaux II Pour vouloir imposer la notion de « defensible space », dont il est l'un des spécialistes en France, à la mode «participative»

Trusted Computing Group (TCG) Promeut un environnement "de confiance" dans l'informatique alors que l'utilisateur perdra le contrôle sur ses informations

Xavier Heusghen, vice-président de Visiowave Le responsable a trouvé un atout louable pour disséminer ses logiciels de vidéo "intelligents": sauver la vie aux suicidaires...

Mention spéciale médias
Les Infiltrés (F2) et le JT de TF1 - Les journalistes qui font le boulot de la police Par conviction ou complaisance, des journalistes zélés sont toujours là pour souffler sur la braise sécuritaire, amplifier les faits divers pour servir le politique, pour emprunter des méthodes policières ou même collaborer ouvertement avec les services officiels. Six cas d’école: Emmanuel Chain (TF1) - le JT de TF1 - Les Infiltrés - France 3 - M6 - Le Figaro.

Orwell Union Européenne
Air France (fichiers PNR) Pour sa négligence dans la gestion du fichier passagers (fichiers PNR) mis à disposition des Etats-Unis

Conseil Justice-Intérieur de l’UE (passeports biométriques) Pour imposer des passeports biométriques à tous les citoyens européens - à l'initiative des pays FR, DE, IT, GR

Conseil Justice-Intérieur de l’UE (rétention des données) Décision étendant les obligations de rétention de données de connexion à des fins préventives - à l'initiative des ministres de 4 pays (FR, UK, IR, SU)

Euro-Deputée Janelly Fourtou (directive "IP Enforcement") Rapporteure au Parlement d'un projet de directive sur la propriété intellectuelle menaçant le droit à la copie privée et le libre usage des outils informatiques par les utilisateurs

Ex-commissaire europen Antonio VITORINO, Discours cynique et moralisateur sur la biométrie en vue des futurs passeports européens

L’UIT et le comite d’organisation du SMSI L'Union internationale des télécoms (ONU) a exigé de tout participant au sommet de la société de l'information (décembre 2003, Genève) de porter un badge "actif" porteur d'une puce radio RFID

Le Conseil des ministres "Justice et Intérieur" (JAI) Nominé tous domaines confondus pour avoir encouragé des mesures contraires à la démocratie et aux droits de l'homme

Ministres Otto SCHILY (DE) et Giuseppe PISANU (IT) Plaident pour la mise en place de camps de rétention hors des frontières européennes

Projet de télépeage routier dans l’UE Suivi à la trace des véhicules de particuliers par localisation géographique permanente

Système BCSS (Commission européenne) Pour avoir distingué la "banque de données de santé de Belgique" (BCSS) comme "exemplaire" parmi 65 projets de e-gouvernement de l'Union européenne.

Système Eurodac (fichier demandeurs d’asile) Réguler les flux migratoires n'est qu'un prétexte à ce fichage discriminatoire de personnes étrangères précaires et démunies

Systeme d’information Schengen (SIS II) Base de données - la plus vaste de l'UE - à l'origine destinée à s'assurer du respect de la libre circulation des personnes, mais qui est utilisée comme un vaste fichier policier pouvant parfois pour interdire à des citoyens de l'UE de circuler librement lors de grands sommets internationaux.

Ville de LONDRES (GB) Système de péage urbain obligeant les particuliers à être suivis à la trace en temps réel

Orwell Ensemble de son Oeuvre
Alain BAUER (AB Associates) Ce personnage influent participe à l'alimentation d'un discours biaisé sur les causes de "l'insécurité" et promotionne grâce à une société privée (AB Associates) les "moyens" de la combattre en promulguants conseils et recommendations, succombant trop souvent aux sirènes de la vidéosurveillance, aux entreprises ou aux collectivités locales.

Alex Türk, président de la CNIL Par ses manquements ou omissions, la Commission nationale de l'informatique et des libertés participe à une illusion, celle de faire croire au citoyen qu'il est protégé contre les dérives marchandes et étatiques de ses données personnelles

Alex TURK, président de la CNIL Pour sa très active contribution à une érosion des pouvoirs de la CNIL et à son inefficacité croissante

Alex TURK, sénateur, président de la CNIL Négligence sur les protections adéquates � défendre en tant que commissaire � la CNIL depuis 1992 et rapporteur au Sénat de la loi de réforme de l'informatique et des libertés

Cabinet AFL Conseil Pour sa promotion des mesures de surveillance sécuritaire, justifiées par des moyens pseudo scientifiques.

Famille Ceccaldi-Reynaud (Puteaux) Dans la catégorie "multirécidivistes de père en fille", la famille Ceccaldi-Reynault, qui règne sans partage depuis des décennies à Puteaux (92), mérite cette distinction suprême.



Google Inc. Pour collecter des données personnelles à large échelle en refusant de se soumettre aux lois européennes, filtrer des moteurs de recherche, censurer politiquement des résultats , sélectionner de façon subjective des sources d’actualités... Google n’en reste pas là et se lance maintenant dans la récupération planétaire de votre ADN.

Groupe TF1 Pour diffuser périodiquement sur ses antennes des émission de propagande et de manipulation sécuritaire. Ses dirigeants n’ont jamais caché leurs penchants pour les politiques répressives et la main mise de la publicité sur « nos cerveaux disponibles ». La filiale du groupe Bouygues est même devenue un temps n°1 mondial de la vidéosurveillance « intelligente »...

Groupe Thales (ex-Thomson CSF) Depuis toujours Thales délivre un discours commercial e t des produits destinés à nous assurer un avenir toujours plus surveillé...

L’ensemble des parlementaires (Sénat + Assemblée Nationale) Pour avoir suivi sans sourciller les positions du gouvernement sur la LSQ +Mention spéciale

La Direction Générale de la Gendarmerie Nationale Pour avoir fiché, illégalement, des millions de Français pendant des années : si JUDEX (2,8M de fichés) vient d'être légalisé... 20 ans après sa création, le fichier des personnes nées à l'étranger (7M de fichés) et le FAR, qui sert à évaluer la dangerosité de la population (60M de fichés !) sont toujours illégaux.

La RATP, son passe Navigo... La RATP persiste et signe : d'une part son Pass Navigo, qui institue le fichage de tous les abonnés en remplaçant la carte orange par Navigo; et d'autre part pour sa communication qui, si elle n'a pas un lien direct avec le fichage, n'en reste pas moins de la "novlangue" tout craché...

La Snecma : salaries fiches Pour sa fâcheuse habitude à ficher ses employés.

Le fichier "Base-élèves" du ministère de l’Education Pour persister à généraliser un fichier qui cible les enfants dès l'age de 3 ans, sans en protéger les données malgré ses promesses; pour avoir longtemps refusé de supprimer certaines mentions discriminatoires; pour accepter enfin que ce fichier tisse des liens sournois avec la politique de "prévention" de la délinquance des mineurs.

Le fichier ADN (FNAEG) et ses promoteurs (Vaillant, Sarkozy & Perben) Le FNAEG, à l'origine destiné à traquer les criminels sexuels, a été élargi aux crimes et délits de droit commun et devient un outil discriminatoire fichant mis en examen, acquittés, relaxés, suspects et mineurs

Le GIE Sesam Vitale L'informatisation des données de santé avait valu l'an passé à Douste Blazy le prix spécial du jury. On a découvert, cette année, que le GIE Sesam Vitale avait pour sa part menti, en laissant entendre qu'elle avait activé les mécanismes de sécurité de la carte Vitale : en fait, nos données confidentielles sont écrites en clair, et modifiables...

Le Gouvernement et le SGDN Pour avoir notamment fait passer en force une série d'amendements anticonstitutionnels dans la Loi sur la sécurité quotidienne de novembre 2001

Le groupe de contrôle des fichiers policiers Sous couvert de "contrôler" les fichiers policiers, ce "groupe" créé de toutes pièces par l'Etat et présidé par Alain Bauer veut en améliorer l'"acceptabilité", mais vise aussi à neutraliser la CNIL qui avait été créée pour les encadrer

Le ministère de la Culture et de la communication Pour sa volonté de restreindre, depuis des années, les droits fondamentaux des internautes, et pour favoriser une poignée d'industriels qui cherchent à protéger leurs intérêts en se reposant exclusivement sur la surveillance et le contrôle technique des utilisateurs

Le Parlement français Pour avoir été unanime dans le vote de la très liberticite Loi de Sécurité Quotidienne

Le STIF (Syndicat des transports publics d’Ile de France) Contrairement à ce que l'on a pu entendre, ce n'est pas la RATP, mais bien le STIF, qui a décidé d'équiper tous les usagers des transports en commun franciliens d'une puce RFiD via le pass Navigo

Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur Pour son goût immodéré des fichiers de police (+ 70% en 3 ans, dont Ardoise, Edvige, Cristina ou encore Gesterex), mais aussi pour sa {"novlangue"} avec sa promotion de la vidéosurveillance, ses invitations à la délation et son talent à fabriquer un {"ennemi intérieur"}.

Ministère de l’Intérieur Pour l'ensemble de son oeuvre, sans désigner de ministre en particulier...

Ministère de la Culture Pour s'entêter à vouloir sacrifier les droits et la vie privée des internautes aux bénéfices d'une poignée d'industriels, renouant avec une justice privée qui occulte l'autorité judiciaire et renverse la charge de la preuve

Ministére de la Sante et GIE Sesame Vitale Pour avoir livré les données personnelles et médicales des assurés sociaux et pour la rupture grave du secret professionnel.

Ministre de l’Intérieur Nicolas SARKOZY [verdict jury : exclu pour dopage] — Nicolas Sarkozy est nominé pour l'ensemble de son oeuvre mais peut bien évidemment l'être dans chacune des catégories. Par son seul discours il participe à l'esprit orwellien, la stigmatisation de catégories de populations prises en exemple pour assoir une politique s'apparente à un savant mélange entre les prérogatives du "ministry of Love", le ministère de la peur et de l'ordre, et celui de la Vérité, la désinformation incarnée.

Ministres de la santé : Bertrand, Douste-Blazy, Bachelot (DMP) Pour avoir instauré et maintenu le dossier médical personnel (DMP). En quatre ans, le coût du DMP, censé sauver la sécu, est passé de 12 à 550 euros. Les trois ministres de la santé successifs persistent et signent cependant, malgré le rapport d’audit et les convocations de la commission parlementaire.

Nicolas Sarkozy Avec son projet de loi antiterroriste, l'état d'exception devient la règle : des caméras partout, les oreilles de la police qui traînent, le moindre fait et geste des citoyens photographié, enregistré, conservé.

Pascal Clément, garde des Sceaux Pour son acharnement à vouloir contrôler et enfermer, pour son déni de la vie et du droit à des soins médicaux décents, et pour son mépris des institutions et des droits de l'homme.


SAGEM MORPHO (Ex-MORPHO SYSTEMS) Cette société se vante de fournir des systèmes biométriques aux polices de pays où la liberté des citoyens n'est qu'une farce





Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale Pour s'obstiner à vouloir ficher tous les enfants en âge de scolarité à travers Base Elèves et BNIE, refusé tout débat national, incité à la destitution des directeurs réfractaires et encouragé à réprimer tout acte de désobéissance dans l'éducation

Orwell Technologie
Logiciel Géoprévention / Ville de Roubaix Est nominé le logiciel "de système d'Information Géographique (SIG) de prévention de la délinquance et de la tranquillité publique" (sic) de la société Data-Image. Nominée pour complicité: la ville de Roubaix.

Carte électronique TECELY (SYTRAL, Lyon) Cette carte composée d'une puce RFID permettrait de suivre à la trace les usagers sans qu'ils en soient correctement informés

Carte NAVIGO / Sociétés RATP, SNCF, Innovatron Nouvelle candidature aux BBA pour ce système de carte électronique du métro parisien, contenant une puce RFID et collectant des infos personnelles dont l'utilisateur n'a pas le pouvoir de s'opposer à leur stockage

Inside Contactless Pour avoir procuré au gouvernement chinois le moyen de pister électroniquement ses étudiants

Institut de recherche INRIA (système VSIS) Pour avoir travaillé en amont sur les pseudos systèmes de vidéo-surveillance "intelligents"

Le nouveau passeport européen DELPHINE Projet de fichage (biométrique) des citoyens mis en place dans la plus grande opacité quant à la gestion et la sécurité des données personnelles


Logiciels aspirateurs de mails Les sociétés ABS, Goto Software ou Proxymis Multimédia conçoivent ou distribuent des logiciels de collecte d'adresses emails qui alimentent le spam, procédés dénoncées par la CNIL comme étant déloyaux

Mon.service-public.fr Une expérience de "coffre-fort" électronique organisée sans le moindre souci de la protection des données personnelles



PALLADIUM (Microsoft Corp.) Palladium est le prototype du futur système Windows destiné à verouiller l'usage de l'ordinateur pour protéger avant tout les intérêts des industriels et des ayants-droits culturels


RATP (systèmes Navigo et Prismatica) La RATP s'est engagé dans divers projets informatiques qui encouragent le fichage et contraignent les passagers à laisser des traces électroniques de leurs déplacements; la RATP s'engage en outre dans une gestion technologique de l'insécurité qui laisse la machine détecter nos comportements "suspects", à l'image des visions noires de George Orwell (cf le dossier Prismatica).

Securbus / Société Integral Média Cette société de Belfort s'est spécialisée dans les solutions de videosurveillance des transports publics

Mention spéciale
Alex Türk, président de la CNIL [Prix Spécial du Jury 2000-2010.] Pour tromperie et dissimulation. Alex Türk endosse les habits du défenseur tout terrain de la vie privée et des libertés alors qu'il en est parfois le fossoyeur et souvent le facilitateur.


Frédéric Lefebvre, député et porte parole de l’UMP Pour son incompétence et son insistance à vouloir contrôler internet par le biais du CSA, ses arguments iniques pour soutenir la loi Hadopi, pour vouloir traquer la délinquance dans les maternités, et bien d'autres choses...


Le "Zélateur" anonyme
Pour avoir confondu sa fonction d'agent de l'Etat ou de services publics avec celle d'auxiliaire de police, dénonçant des personnes sur simples suspicions, trahissant leur secret professionnel et mettant en danger de la vie d'autrui.
Prix Voltaire
Mireille et Monique, bénévoles à Calais Mireille est une mère de 11 enfants qui héberge des jeunes migrants chez elle au risque d'être poursuivie, et Monique a été interpellée pour apporter une aide matérielle régulière aux sans papiers +Prix Voltaire







Collectif CLARIS Ce groupe de sociologues fait un important travail de ré-information autour des discours politico-médiatiques sur l'insécurité et la délinquance

Collectif R.A.T.P. de Paris Pour militer contre la repression dans le métro et proposer un modèle économique alternatif aux transports payants

Le Syndicat de la Magistrature Pour avoir résisté haut et fort contre le vote de la LSQ et sa contribution au débat sur les abus en matière de contrôles d'idendité travers son ouvrage "Vos papiers"

No-Log - Globenet No-log est un service de webmail qui protège les logs de connexion des utiliateurs

57 assistantes sociales du Puy de Dôme Une soixantaine d'agents sociaux ont été mis à pied pour avoir refusé de renseigner un fichier informatique à caractère "social" car ce traitement pourrait être préjudiciables aux intéressés.

Act Up Paris Défense des droits et des libertés des malades et des précaires, milite contre les brevets sur le vivant des multinationales du médicament

ADAS (Association de Défense des Assurés Sociaux) Combat contre l'informatisation en réseau des données de santé

Alima Boumediene-Thiery, députée européenne Pour ses multiples interventions contre les mesures antiterroristes, pour le droit des étrangers et la création d'une CNIL européenne

Aline Pailler - élue municipale à Toulouse A l'origine de la condamnation du maire Douste-Blazy dans l'affaire du fichier de parents d'élèves détourné

Andy, des Yesmen Pour combattre par l'absurde les discours novlang du capitalisme grâce à des canulars plus vrais que nature...

Association ACIS VIPI Combat pour la protection de la vie privée et contre l'informatisation des données de santé

Association IRIS Cette association a porté plainte cntre la France devant les instances européennes après le vote en novembre 2001 de la LSQ

Association Le citoyen et son appel "Choisir Douste-Blazy comme médecin traitant" L'association Le citoyen dénonce la mise en place du médecin traitant et propose un modèle de lettre téléchargeable pour demander à Mr Douste-Blazy de devenir leur médecin traitant.

Avocat général Philippe Kherig - Chambre sociale, Cour de cassation Dans un arrêt, ce magistrat a défendu avec détermination le droit à la vie privée d'un salarié sur son lieu de travail

Charles HOAREAU A refusé de donner sa salive pour un prélèvement ADN

Chercheurs Pascual, Koch & Danezis (badges SMSI) Ont révélé la précense de puces RFID dans les badges de tous les participants au sommet de Genève Prix : Voltaire Domaine : 1. Vie privée, correspondances et données personnelles

Christophe Espern Pour l'énorme travail d'information qu'il a fourni sur les DRM et les menaces que ces verrous informatiques font peser sur la liberté d'accéder à la culture et aux programmes informatiques de son choix.

Collectif Démocratie et Libertés (Paris) Réunissant une trentaine d'associations, de syndicats et d'élus, le Collectif Démocratie et Libertés est à la pointe du combat contre le projet d'extension des caméras de surveillance développé à Paris par le maire Bertrand Delanoë (plan "1000 caméras", en fait, elles seront près de 1300).

Collectif de défense des libertés fondamentales (Rouen) Le CDLF, créé en 2002 par des citoyens et des associations de Rouen pour résister aux dérives sécuritaires, s'est opposé avec succès cette année à la mise en place sournoise de systèmes biométriques dans les écoles

Collectif de réappropriation de l’espace public (Strasbourg) Le CREP a organisé, au moment où Strasbourg accueillait, les 13 et 14 novembre derniers, les secondes Assises nationales de la vidéosurveillance urbaine, des Rencontres-assises « Debout contre la surveillance »

Collectif de réappropriation de l’espace public (Strasbourg) Principal groupe opposant à la frénésie sécuritaire des élus strasbourgeois, le CREP est parti du constat que «la ville ne nous appartient plus (les rues, les places, les murs ont été accaparés par la sphère marchande)», entend précisément se tourner vers une réappropriation collective de «ces espaces perdus», «en jouant, en (contre) affichant, en discutant, en écrivant (sur les murs)... La rue est à tout le monde : nous n’avons pas besoin d’autorisations pour habiter nos quartiers !»

Collectif Les mots sont importants Pour son travail de veille sur les mythes et les amalgames sécuritaires

Collectif National Unitaire de résistance à la délation Réunis en collectif unitaire depuis 2003, les travailleurs sociaux de la France entière résistent aux tentatives de stigmatisation des précaires dans le cadre du projet de loi du gouvernement Chirac sur la délinquance des mineurs

Collectif Non Big Brother, Lyon Pour son incessant travail d'information sur la vidéosurveillance à Lyon et ses actions pour dénoncer la repression des précaires

Collectif Non à EDVIGE Pour être parvenu à mobiliser syndicats, citoyens et organisations de défense des droits de l'homme, récolté plus de 200.000 signatures contre le fichier Edvige, ce qui a poussé le gouvernement à reporter ses projets

Collectif Non à l’éducation biométrique de l’Hérault Pour s'opposer, avec un certain succès, à la prolifération des systèmes biométriques à l'école et avoir dénoncé les arguments déployés par les industriels pour conditionner les jeunes générations

Collectif Ploërmel sans vidéo Un petite armée de résistants a gagné une bataille contre le maire Paul Anselin, prix Orwell 2006, et a réussi à faire annuler l'installation des caméras devant le tribunal administratif

Collectif Résistance à la délation Collectifs unis contre le projet de loi de prévention de la délinquance

Collectif Refus ADN Pour son travail de résistance et d'information face aux prélèvements arbitraires d'ADN dans des affaires de droit commun


Collectif T.C.L de Lyon Pour sa dénonciation constante de la politique sécuritaire de l'agglomération lyonnaise et notamment dans les transports

Comité d’action lycéen du collège-lycée Ravel (Paris) Un collectif d'élèves du collège-lycée Maurice Ravel dans le 20e arrondissement de Paris est parvenu, en se mobilisant, à décourager les projets de la principale de l'établissement d'installer un accès biométrique à la cantine.

Deux militants du Collectif "C-Sur" (Calais) Pour avoir subi les foudres de la loi Perben-2 qui condamne toute personne ayant aidé des étrangers en situation irrégulière...

Eric, éducateur dans les Alpes-Maritimes Educateur de prévention spécialisée dans les Alpes Maritimes, il a été licencié en 2008 pour "faute grave" pour avoir refusé de saisir des données nominatives concernant les jeunes et leurs familles dans un logiciel "partagé" entre différents services du Conseil général.

EUCD.info Pour son travail de veille sur le droit à la copie privée et des dérives technologiques des ayants-droit de l'industrie culturelle Prix : Voltaire Domaine : 4. Liberté d'expression et d'information

Fausse-carte biométrique "Libertys" (Grenoble) Un collectif anonyme a distribué dans les boites aux lettres grenobloises un prospectus faisant la promotion d'une "carte d'identité biométrique obligatoire" dont la ville aurait été choisie comme "site pilote"

Fédération européenne FFII Cette fédération européenne fait un travail énorme d'information et d'alerte sur les dangers de plusieures directives européennes (EUCD, brevetabilité des logicels et rétention des données).

Geoffrey Dorne Graphiste et webdesigner, Geoffrey Dorne a obtenu son diplôme des Arts déco Paris (ENSAD) avec un projet intitulé "Hacking citoyen, réflexion accompagnée de propositions formelles sur la manière dont le citoyen peut aller à l’encontre de la surveillance accrue et pouvoir ainsi, recouvrer certaines libertés et certains droits menacés par l’État."

GISTI Pour son combat en faveur du droit des immigrés et des sans-papiers et contre le fichage Schengen en Europe

Groupe de rap "La Rumeur" Ont tenu tête au ministère de l'Intérieur et gagné leur procès en diffamation

I3C et IRIS - Valerie Peugeot et Meryem Marzouki Pour leur travail de sensibilisation et de lobbying avant le Sommet Mondial de la Société de l'Information qui s'est tenu Genève en décembre 2003 Prix : Voltaire Domaine : 4. Liberté d'expression et d'information


Jérome Crétaux et Patrick Gueulle (carte Vitale) Ces deux ingénieurs ont démontré que la carte Sesam Vitale était d'autant plus faillible qu'elle n'était tout simplement pas sécurisée.


L’appel des directeurs d’école contre Base-élèves En six mois plus de 180 enseignants et directeurs d'école primaires ou maternelles ont signé un appel à la désobéissance pour s'opposer au fichage précoce des enfants

L’Association de défense des assurés sociaux (ADAS) Pour son combat permanent pour informer les assurés sur le sort de leurs données de santé, sur le danger du futur DMP et les failles du système Sesam-Vitale

L’ex-officier de police qui dénonce la "manipulation" des statistiques de la délinquance Cet ancien policier est un des rares à ouvertement dénoncer "la politique du chiffre" imposée par le ministre de l'Intérieur, qui conduit la police à se concentrer sur un petit nombre de délits (sans-papiers, outrages à agents, possession de stupéfiants) pour gonfler les statistiques et ainsi servir des intérêts politiciens.

L. Cadic - Saisine citoyenne du Conseil Constit’ contre la LSQ Initiative citoyenne visant à obliger le Conseil constituionnel à invalider la Loi sur la Sécurité Quotidienne, votée en urgance sans respecter les règles fondamentales de la Constitution

Le club DJS (« droit, justice et sécurité ») Pour l'annulation de plusieurs articles d'un décret instaurant un passeport biométrique illégal.

Les 3 medecins de l’Aube contre Sesam-Vitale Ces trois médecins sont entrés en résistance en se déconventionnant de la Sécu pour dénoncer les failles et les dérives de l'informatisation des données de santé.

Les Déboulonneurs Pour leur lutte sans relâche contre les panneaux publicitaires espions et plus largement contre l'envahissement de l'espace urbain par une publicité de plus en plus intrusive. Si leurs actions sont non violentes, ils sont systématiquement arrêtés, fichés et poursuivis pour "dégradation de biens". Régulièrement condamnés, ils viennent de remporter une victoire symbolique: cinq d'entre eux ont été relaxés lors d'un nième procès, ce qui les a conduit à aller aussitôt squatter les bureaux de la ministre de l'Ecologie pour lui demander notamment de mettre hors la loi les panneaux dits "intelligents" qui espionnent les chalands...

Les démonteurs de caméras (Grenoble) Démonteur ou démonteuse, car cette action néoluddite du 1er mai à Grenoble a été revendiquée mais les "fautifs" non identifiés... Deux caméras dômes de surveillance (zoom, 360°), installées clandestinement sans aucune information, ont été mises hors d'état de nuire à coup de marteau.

Les directeurs d’école qui refusent le fichier "Base-élèves" Une quinzaine de directeurs d’écoles primaires d’Ille et Vilaine ont décidé de refuser de renseigner le fichier Base-élèves, dénoncé par de multiples organisations comme un outil pouvant être croisé à des fins répressives.

Les insoumis du fichier génétique (FNAEG) Se sont opposés et s'opposent encore au relevé de leur ADN, pour avoir fait partie d'un groupe de faucheurs volontaires ou exercé leur droit fondamental à la contestation...

Les militants du collectif anti-biométrie Ils ont contribué à mieux révéler les symptomes néfastes de la biométrie en milieu scolaire, lors d'une action où trois d'entre-eux ont été interpellés après la destruction de bornes biométriques installées à la cantine du lycée de la Vallée de Chevreuse à Gif-sur-Yvette (91)


Ludo, habitant de Limoges A réalisé une cartographie détaillée de la vidéosurveillance dans sa ville, en tenant compte des systèmes "autorisés" comme de ceux n'étant pas déclarés

Michel Bouissou Pour son travail d'information et de militantisme afin de défendre la vie privée et la cryptographie Prix : Voltaire Domaine : 1. Vie privée, correspondances et données personnelles

Ministère du Civisme et de la Délation Le site parodique delation-gouv.fr a reçu environ 120.000 dénonciations en 10 mois. AToulon, des fonctionnaires zélés ont tenté de les imiter, pour de vrai...

Mireille Charpy et Vincent Fristot Pour leur recours juridique déposé devant le Conseil d'Etat, visant à démontrer l'opacité et l'irrégularité de la création, en catimini, du fichage des enfants dès la maternelle


Nicolas Bonanni et les éleveurs opposés au traçage RFID Un groupe d'éleveurs s'est opposé en 2007 à l'obligation imposée par l’Union européenne de placer des puces RFID sur le bétail ovin et caprin. Leur argument : on commence par les animaux avant de chercher à l'imposer aux humains

Opération SIS II - No Border/ D-Sec Pour ses actions de mobilisation et d'information pour dénoncer le fichage du système SIS (fichier Schengen)

Philippe Wolf (DCSSI) Ce fonctionnaire pragmatique dénonce les risques de la biométrie

Philippe, travailleur social à Colmar Pour avoir dénoncé le caractère illégal de données sensibles enregistrées dans le fichiers des allocataires du RMI à la mairie de Colmar

Pièces et main d’oeuvre Ce collectif créé à Grenoble, fort d'un minutieux travail d'information sur les relents totalitaires des techno-sciences, est parvenu, avec des moyens rudimentaires, à contrer avec éclat la campagne d’acceptation des nanotechnologies organisée fin 2009 par le gouvernement via la "Commission du débat public" (CNDP).

Pierre Muller, le webmaster de Ordinateurs-de-vote.org (ex recul-democratique.org) Pour son constant travail d'éveil et de recensement de tout ce pour quoi le vote électronique est une fausse bonne idée, et une menace pour la démocratie

Pierre Pinard Pour son travail de vulgarisation sur la vie privée et la sécurité d'un ordi personnel


Réseau Emploi Formation Insertion Réseau informel de salariés des services publics (Pole emploi, directions du travail, associations, organismes de formation...), le REFI refuse de participer à la chasse à l’étranger et au fichage systématique de la précarité.

Réseau Migreurop Le réseau Migreurop s'est distingué pour dénoncer les dérapages des politiques d'asile en Europe Prix : Voltaire Domaine : 2. Liberté de circulation, de rassemblement

Rene Tregouet, sénateur du Rhone Le sénateur René Tregouet s'est distingué cette année en déposant des amendements pro-libertés lors des débats sur la LCEN Prix : Voltaire Domaine : 4. Liberté d'expression et d'information


Site web EUCD.info Informations sur la directive européenne EUCD et sa transposition en droit français, pour le droit à la copie privée et les logiciels libres

Syndicat CFDT de Savoie Pour avoir dénoncé publiquement un fichage discriminatoire illégal opéré par la mairie d'Alberville

Syndicat national des professionnels infirmiers Le SNPI conteste la décision de la direction de l'hôpital Saint Louis de l'AP-HP, qui souhaite généraliser l'identification des malades par des bracelets dotés d'un numéro et d'un code barre.

Tanguy Le Goff & Eric Heilmann Avant même qu'un "rapport" (censé démontrer "l'efficacité de la vidéoprotection") ne soit rendu public, début octobre 2009, ces spécialistes ont publié une contre-expertise démontrant les lacunes de la méthodologie et les nombreuses incohérences de ses conclusions.

Travailleurs sociaux de l’ADSEA de Savoie et Haute-Savoie Le collectif savoyard des éducateurs de rue s'est mis en grève pour dénoncer la volonté de leur hiérarchie de les convertir en indicateurs de police

UFC Que Choisir Pour son combat contre le porte-monnaie électronique Moneo et pour le respect du principe de "copie privée" vis à vis des échanges de musique sur internet